Hypersalivation chez le chien : tout savoir

Hypersalivation chien
Par Carrefour Assurance | 18 Février 2021

Vous avez remarqué que votre chien bave à l’excès et vous vous demandez si cela est normal ? L’hypersalivation est un signe à ne pas prendre à la légère puisqu’elle peut être le symptôme d’une pathologie parfois dangereuse pour votre animal. Sauf s’il s’agit d’une simple réponse émotionnelle, il est souvent nécessaire de contacter son vétérinaire rapidement ! 

À quel moment dois-je considérer que mon chien hypersalive ? 

 

La salive, un procédé naturel chez mon chien 

La salivation est un procédé naturel, continu et indispensable chez nos animaux de compagnie. Ce processus est impliqué dans la digestion des aliments. Cependant, lorsque l’animal salive trop, cela peut être inquiétant. 

Un procédé qui peut dysfonctionner : l’hypersalivation 

Chiot avec jeux

Votre chien peut, en effet, produire de la salive en quantité trop importante : on parle alors d’hypersalivation, aussi appelée ptyalisme ou hypersialorrhée. Si l’excès de salive est lié à un problème de déglutition ou à une malformation de la cavité buccale, on parle de pseudoptyalisme. Mais quand considère-t-on qu’il y a une production excessive de salive ? 

Lorsque vous observez : 

  • des filets de bave gluante chez un chien qui ne bave habituellement pas,
  • de la mousse blanche,
  • de la salive très liquide qui déborde de ses babines.

 

L’hypersalivation chez le chien : est-ce grave ? 

Il existe de nombreuses causes, très variées, pouvant être à l’origine du ptyalisme chez votre chien. Ce signe doit être pris en considération car il peut cacher l’existence d’urgences vétérinaires !

 

L’hypersalivation émotionnelle 

Un chien peut se mettre à produire ponctuellement un excès de salive dans certaines situations émotionnelles

  • lorsqu’il est stressé, pendant un trajet en voiture par exemple,
  • lorsqu’il s’excite ou est satisfait, à l’idée de manger, d’être récompensé ou d’aller se promener.

Une intoxication ou un empoisonnement 

Plusieurs objets de notre quotidien peuvent être responsables d’accidents domestiques en étant toxiques pour nos chiens (certains produits ménagers, des médicaments ou encore de plantes d’intérieur ou d’extérieur). Un chien intoxiqué pourra alors baver et présenter d’autres symptômes comme un abattement général, de la diarrhée, un abdomen dilaté ou encore, des vomissements et de la fièvre. 

Chien et sa gamelle

Des pathologies dentaires 

De surcroît, certains problèmes dentaires peuvent expliquer le phénomène du chien qui bave. C’est le cas de : 

- La gingivite : une inflammation des gencives. Cette pathologie est due à une accumulation de tartre, liée à une mauvaise hygiène des dents. 

- La maladie parodontale : une maladie infectieuse répandue chez nos animaux de compagnie. Il arrive qu’elle conduise même à un déchaussement des dents si elle n’est pas rapidement traitée. 

- Un abcès dentaire : une accumulation de pus due à une infection des dents ou de la gencive. 

Dans le cas de ces maladies dentaires, vous pourrez généralement constater une forte odeur émanant de la gueule de l’animal. 

 

Musique sur la route

 

L’astuce en plus

Pour prévenir l’apparition des problèmes bucco-dentaires, pensez à brosser les dents de votre chien, plusieurs fois par semaine. 


La présence d’un corps étranger 

Les chiens peuvent avaler un objet non consommable (jouet, bout d’os, etc.) pouvant être responsable d’occlusion ou de perforation. Dans ce cas, on pourra alors également observer une gêne à l’alimentation. 

Une piqûre ou du venin 

Certains insectes peuvent être à l’origine de piqûres (guêpes, abeilles, etc.) ou de sévères irritations buccales (chenille processionnaire par exemple) chez les chiens. Ces rencontres avec les insectes peuvent être à l’origine de graves complications et le ptyalisme s’accompagne alors d’autres symptômes (vomissements, abattement, gonflement de la langue, etc.)

Une crise d’épilepsie 

Les crises d’épilepsie du chien peuvent provoquer une hypersalivation. Cependant, ces crises s’accompagnent d’autres symptômes comme des mâchonnements ou des contractions de la face.

La dilatation torsion de l’estomac 

Certains chiens sont particulièrement sensibles à la dilatation-torsion de l’estomac, principalement les grands chiens, et cela constitue une urgence absolue pour votre animal. En plus d’une hypersalivation, son ventre va devenir dur et il essayera de vomir, mais n’y parviendra pas. 

Le coup de chaleur 

Lorsque la température est importante, le chien peut être victime d’un coup de chaleur qui se manifeste par une hypersalivation et un halètement. Il s’agit d’une urgence vétérinaire, principalement si votre chien qui bave manifeste aussi d’autres symptômes.  

Des tumeurs et maladies digestives 

Certaines tumeurs, de la cavité buccale, de l’œsophage ou des glandes salivaires peuvent également être responsables d’un excès de salivation. Le ptyalisme peut également être le signe d’une maladie digestive : une hépatite, une gastrite ou encore une pancréatite. 

Vétérinaire et chien

Un problème neurologique 

Certaines maladies neurologiques peuvent également être en cause. C’est par exemple le cas de la rage qui provoque, chez le chien, une production excessive de salive. 

 

Que faire si j’observe un excès de salive chez mon chien ? 

 

Posez-vous les bonnes questions pour en informer votre vétérinaire 

S’il est souvent difficile de déterminer vous-même la pathologie à l’origine de son hypersalivation, vous pouvez vous poser les questions suivantes pour donner des informations plus précises à votre vétérinaire :

- Quelle est la couleur de sa salive ? Une salive rosée vous renseignera sur la présence de sang, ce qui indiquera l’existence d’une plaie buccale, dans sa gorge ou sans son système digestif. Une salive de couleur blanchâtre manifeste plutôt la présence de pus et donc d’une infection. Elle s’accompagne souvent d’une mauvaise odeur. 

- Mon chien a-t-il d’autres symptômes ? Ce sont souvent les autres signes qui accompagnent l’excès de production de salive qui permettront de poser un diagnostic sur l’affection qui touche votre chien.  

- Comment mon chien s’est-il occupé dans les dernières heures ? Remémorez vous les situations précédant son hypersalivation : revient-il d’une fugue, vient-il de manger un os ou de consommer un produit ménager… ? 

 

Picto chien poison

 

L’astuce en plus

Si vous suspectez votre chien de s’être intoxiqué, ne lui donnez pas à manger ou à boire sous peine d’aggraver sa situation. Prenez l’étiquette du produit et apportez-la à votre vétérinaire.


Faites diagnostiquer votre chien chez un vétérinaire 

Plusieurs éléments doivent vous inciter à consulter rapidement votre vétérinaire :

  • Le ptyalisme de mon chien ne semble pas être une réaction émotionnelle (peur, stress, excitation, etc.).
  • J’observe d’autres symptômes (abattement général, anorexie, vomissements, fièvre, convulsions, diarrhée, etc.).
  • La salive de mon chien me semble rosée ou particulièrement malodorante.

Avec ces informations et un examen complémentaire, votre vétérinaire pourra poser un diagnostic. Puis il pourra mettre en place un traitement efficace, dont la forme sera dépendante de la pathologie de votre chien. 

Protégez votre chien en prévenant l’apparition de certaines maladies 

Vous pouvez diminuer les risques de ptyalisme chez votre chien en diminuant certaines causes : en adoptant par exemple une hygiène bucco-dentaire irréprochable (brossage de dents et détartrages réguliers) ou encore, en le vaccinant contre la rage.

Pour vous aider à faire face aux coûts que représentent ces soins préventifs et curatifs pour votre chien, Carrefour Assurance vous propose une assurance santé chien afin de mieux le protéger. 

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser