Savez-vous ce que votre chat aime et déteste

On dit souvent que c’est vous qui habitez chez votre chat et non l’inverse ! C’est tout à fait vrai car il est très exigeant quant à l’agencement de son espace de vie et aux interactions avec les autres membres du foyer.

 

Votre chat aime évoluer en hauteur

L’agencement de son espace à lui !

Le chat passe ses journées (quand il ne dort pas !), à arpenter son territoire pour y laisser ses empreintes olfactives, et reproduire ses rituels de chasseur (affût, jeu…). Son espace de vie est donc primordial et tout doit y être organisé à son goût. Il aime pouvoir se faire les griffes, alors placez un griffoir (vertical, horizontal, intégré à un arbre à chat…). Il aime évoluer en hauteur donc permettez-lui de grimper en sécurité (sur un radiateur, sur une tablette près d’une fenêtre, sur un arbre à chat…). Il aime sortir donc si vous en avez la possibilité donnez-lui accès au balcon, il pourra surveiller les oiseaux et se distraire.

Il déteste les mauvaises odeurs, alors pensez à nettoyer son bac à litière le plus souvent possible. Sinon vous risquez simplement qu’il aille faire ses besoins ailleurs dans le logement ! Il déteste en général que ses gamelles de nourriture et d’eau soient côte-à-côte, alors séparez-les.

 

Les interactions avec Minou !

Il aime les caresses mais souvent où et quand il veut ! Le dessus de la tête, derrière les oreilles, sous le cou, c’est en général sans problème. Le dos et la base de la queue, c’est souvent oui mais pas toujours.

Ailleurs sur le corps, c’est à vos risques et périls !

Cela dit, chaque chat a sa propre personnalité, son comportement n’étant jamais exactement le même que son voisin. Il vous reviendra de découvrir les gestes qui plaisent à votre matou, en observant les signes de contentement ou de déplaisir qu’il vous adresse.

 

Ce n’est pas vous qui décidez de caresser votre petit félin, c’est lui qui vous y autorise lorsqu’il le souhaite !

 

Votre chat aime jouer. C’est pour lui comme un entrainement à la chasse, un instinct encore très présent dans son caractère. Attraper une petite peluche, courir se cacher et vous bondir dessus, essayer de saisir un point de lumière… Tout est une occasion de jouer et vous devez l’encourager car c’est bon pour sa santé et son équilibre, ainsi que pour votre complicité avec lui.

Il déteste que son territoire soit envahi par d’autres animaux chats ou chiens par exemple. Sans que cela soit totalement impossible, il vous conviendra d’agir en douceur, progressivement, pour laisser le temps à votre matou d’intégrer le changement et que chacun prenne ses marques sur un territoire séparé.

 

brossez votre chat

Les petites attentions quotidiennes !

Il aime être brossé et cela complète parfaitement sa toilette rituelle, qu’il accomplit en se léchant méthodiquement le pelage. D’ailleurs en période de mue, un bon brossage régulier lui évitera d’avaler de trop grandes quantités de poils qui risquent de provoquer des ennuis de digestion parfois graves (occlusion intestinale par exemple, nécessitant l’intervention du vétérinaire).

 

 

Il déteste l’eau, à part quelques races très particulières (le Chat Turc du Lac de Van, le Bengal, l’Abyssin). Grâce à l’activité de léchage que nous venons de décrire, il n’a guère besoin de prendre un bain. Si d’aventure son poil devait se salir abondamment, il existe des shampoings secs très supportables par les chats. Sinon, tentez d’habituer votre chaton à l’eau quand il est très jeune. Ce sera parfois utile pour quelques toilettages s’il a les poils longs (les Persans par exemple).

 

Il vous parle !

Votre chat communique avec son environnement, et particulièrement avec vous, grâce à un langage corporel et sonore. Certains signes doivent vous être familiers pour bien adapter vos interactions avec lui.

Il exprime le plaisir ou un intérêt positif pour vous en tenant sa queue à la verticale, en ronronnant, en se frottant à vous, en venant solliciter des caresses, en vous regardant avec les oreilles bien droites…

En revanche il manifeste du déplaisir, un énervement ou une colère en agitant la queue de gauche et de droite (à l’inverse du chien pour lequel c’est une manifestation de joie), en couchant ses oreilles vers l’arrière du crâne, en élargissant ses pupilles, en feulant…

De nombreux types de miaulements lui permettent aussi de s’exprimer, qui sont difficiles à décrire ici. C’est en l’écoutant et en l’observant attentivement que vous découvrirez ce que votre matou vous signifie. D’ailleurs il faut noter que les chats à l’état sauvage ne miaulent pratiquement pas. C’est au contact de l’homme que les chats auraient développé cet usage ! *

 

Vous considérez que votre chat fait partie intégrante de votre foyer, presque de votre famille, et il vous le rend bien ! C’est ainsi que Carrefour Assurance a aussi conçu une protection pour votre animal, tout comme pour toutes les choses importantes de votre vie.

 

*Source : https://www.journalvetbehavior.com/article/S1558-7878(15)00154-9/fulltext
Partager cet article

En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus Ok