Mon chien éternue : pourquoi et que faire ?

chien éternue
Par Carrefour Assurance | 22 Décembre 2021

Votre chien éternue et vous vous demandez si cela est normal ou inquiétant ? En général, les éternuements chez le chien sont bénins et ne nécessitent pas de s’alarmer. Lorsqu’ils sont exprimés de manière régulière et accompagnés d’autres symptômes, ils peuvent toutefois être le signe de diverses affections. Découvrez les causes pouvant être à l’origine des éternuements de votre chien, apprenez à reconnaître lorsqu’ils sont suspects et différenciez l’éternuement du “reverse sneezing” !

Comment reconnaître un éternuement chez le chien ?

Comme chez l’humain, l’éternuement chez le chien correspond à une expiration d’air, c’est-à-dire que l’air sort de la cavité nasale et de la gueule. Il s’agit d’une action involontaire souvent brusque et bruyante. L’éternuement est un réflexe permettant aux animaux de libérer leurs voies respiratoires supérieures.

 

Quelles sont les causes de l’éternuement chez le chien ? 

 

Les allergies 

La rhinite allergique est une inflammation de la muqueuse nasale du chien. Elle est souvent la conséquence d’allergies ou d’irritations. Parmi les allergènes les plus connus, on peut citer les pollens, les acariens, les piqûres de puces ou encore les moisissures
    
En cas d’allergie, votre chien peut manifester d’autres symptômes comme des démangeaisons, des difficultés respiratoires, des écoulements nasaux ou oculaires. 

chiot vétérinaire

Les maladies 

Les éternuements sont un symptôme observé dans plusieurs maladies chez le chien, pouvant être plus ou moins graves.  

L’existence d’une tumeur dans la cavité nasale de l’animal peut être responsable des éternuements du chien. Les tumeurs nasales affectent surtout les animaux âgés chez qui les éternuements apparaissent de manière progressive. 

Certains virus et bactéries peuvent aussi être à l’origine des éternuements de votre animal. C’est par exemple le cas des virus de la grippe canine qui attaquent les voies respiratoires de votre animal de compagnie, et provoquent de la toux, une salivation excessive ainsi que des éternuements. Cette maladie est très contagieuse. 

La toux du chenil est également une pathologie due à une association entre des virus et des bactéries et qui peut provoquer des éternuements chez votre animal. 

Enfin, la forme respiratoire de la maladie de Carré est également un exemple de pathologie virale qui peut expliquer que votre chien éternue. Il s’agit également d’une maladie grave et contagieuse

Pour faire face à toutes ces maladies, n’hésitez pas à souscrire à une assurance santé chien. L’assurance santé chien chat prend en charge une partie des frais vétérinaires et vous permet ainsi de mieux et plus sereinement protéger votre animal.  

Un corps étranger

Les éternuements chez le chien peuvent aussi indiquer la présence d’un corps étranger dans les cavités nasales de l’animal. Dans ce cas, votre compagnon semble gêné, il peut frotter sa truffe avec ses membres ou sur le sol. 

Parmi les corps étrangers susceptibles d’occasionner les éternuements chez le chien, il faut particulièrement se méfier des épillets. Ce sont des morceaux de végétaux qui se présentent sous forme de petits épis et qui peuvent se loger à différents endroits du corps du chien (museaux, oreilles, yeux, nez, etc.). Il arrive que ces derniers migrent ensuite dans d’autres parties du corps et entraînent des affections pouvant être graves

Le jeu 

Certains chiens peuvent éternuer lorsqu’ils sont impliqués dans une partie de jeu avec un congénère ou avec un humain. Il s’agirait alors d’un mode de communication pouvant signifier le caractère ludique de ses actions et désamorcer une possible agressivité. 

 

L’éternuement du chien et le reverse sneezing : comment les différencier ? 

On peut parfois confondre un éternuement avec le reverse sneezing (RS) qui veut dire éternuement à l’envers. Il s’agit d’une crise durant laquelle le chien inspire fortement par le nez tout en gardant sa gueule fermée. Lors du reverse sneezing, le chien maintient généralement son cou dans une position très allongée. Cette action peut provoquer un ronflement impressionnant et bruyant faisant penser aux grognements du cochon. 

 

Picto chien éternuement

L’astuce en plus 

L’éternuement correspond à une expiration d’air. Ainsi, si vous placez votre main devant la truffe de votre chien lorsqu’il éternue, vous allez sentir l’air. À l’inverse, s’il s’agit d’un reverse sneezing, vous ne pouvez pas sentir d’air sortir de ses cavités nasales puisque celui-ci est inspiré


Quelles sont les causes du reverse sneezing ? 

Comme pour les éternuements chez le chien, il existe de nombreuses causes pouvant expliquer la manifestation du reverse sneezing. Dans la plupart des cas, ce signe n’est pas grave même s’il peut être impressionnant pour le chien tout comme pour son maître qui peut croire que son animal s’étouffe

 

Chien malade

Les corps étrangers 

Plusieurs substances extérieures peuvent expliquer le reverse sneezing comme de la poussière ou de la fumée qui pénètre dans le nez du chien. 

Les parasites 

Assez rarement, le reverse sneezing peut aussi être la conséquence de la présence de parasites, nommés Pneumonyssoides caninum, dans la cavité nasale de l’animal. 

Des maladies 

Certaines causes plus sérieuses comme des pathologies peuvent aussi entraîner ce signe. C’est par exemple le cas pour certaines tumeurs mais également si le chien est atteint d’une inflammation du nez ou du pharynx. 

Des allergies

Enfin, comme pour les éternuements, le reverse sneezing peut être provoqué par des allergies. En cause : une inflammation du nasopharynx. 

 

Quand faut-il s’inquiéter et que faut-il faire ? 

Les éternuements et le reverse sneezing sont la plupart du temps bénins pour le chien. Les crises sont souvent très occasionnelles et courtes. Ainsi, il n’est souvent pas nécessaire de traiter l’animal pour ces symptômes. 

Toutefois, il existe deux situations qui doivent vous alerter et vous convaincre de consulter un vétérinaire : 

- Votre chien manifeste des crises d’éternuements ou de reverse sneezing de manière régulière (tous les jours).

- Votre chien manifeste d’autres symptômes en plus des éternuements ou du reverse sneezing (comme une baisse de l’appétit, de la fièvre, un abattement, des écoulements nasaux, etc.).

 

Quels sont les traitements de l’éternuement et du reverse sneezing chez le chien ? 

Si vous avez le moindre doute, prenez rendez-vous chez votre vétérinaire. Il réalisera un examen clinique détaillé, et des examens complémentaires si besoin. Les traitements mis en place dépendent de l’origine des éternuements ou du reverse sneezing chez le chien. 

 

Picto vétérinaire

L’avis du véto 

“Les traitements sont aussi divers que les causes responsables des éternuements de votre chien. S’il s’agit d’une allergie, il est nécessaire d’éloigner l’animal de l’allergène responsable. Si la réaction allergique est plus importante, des antihistaminiques ainsi que des corticoïdes peuvent être préconisés. Lorsqu’un épillet est décelé, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour le retirer. Enfin, s’il s’agit d’une maladie infectieuse comme la toux du chenil ou la grippe canine, un traitement à base d’antibiotiques peut être privilégié.” 

Dr Cédric Vermetti


Par ailleurs, si votre chien est en crise de reverse sneezing, il existe deux manières de stopper les crises et de soulager votre animal : 

  • Forcer le chien à déglutir en lui massant la gorge.
  • Provoquer une inspiration par la gueule en bouchant ponctuellement les narines du chien. 

Certains gestes préventifs comme la vaccination minimisent les chances que votre chien développe une pathologie grave, comme la maladie de Carré ou la toux du chenil. 

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser