Chlamydiose du chat : causes, symptômes, traitements

Chlamydiose du chat
Par Carrefour Assurance | 30 Mars 2021

Votre chat présente des écoulements au niveau des yeux ? Il est peut-être atteint de la chlamydiose féline dont la conjonctivite est le principal symptôme. Cette maladie infectieuse n’est souvent pas grave. Toutefois, plusieurs réflexes doivent être pris pour limiter les risques de contamination. Découvrez nos conseils pour protéger votre chat contre cette maladie !

Qu’est-ce que la chlamydiose féline ? 

La chlamydiose féline est une affection aujourd’hui plus connue sous le nom de chlamydophilose féline. C’est une maladie infectieuse due à une bactérie. Cette dernière se développe principalement dans la muqueuse conjonctivale de votre chat (la muqueuse qui tapisse l’intérieur des paupières). L’infection n’est pas vitale pour l’animal, mais il s’agit d’une maladie très contagieuse.  

Cette maladie infectieuse touche plus particulièrement les jeunes chats. Les animaux atteints ont souvent moins d’un an. En effet, l’immunité maternelle ne protège le chaton que jusqu’à ses deux mois environ.

 

Quelles sont les causes de cette pathologie ? 

 

Une bactérie : Chlamydia félis 

La maladie est engendrée par une bactérie nommée Chlamydia félis, anciennement appelée Chlamydia psittaci. Elle présente la particularité d’être peu résistante dans le milieu extérieur. Elle se transmet donc uniquement par contact direct entre chats, c’est-à-dire, principalement entre deux chats qui vivent ensemble. 

Lorsque votre compagnon à quatre pattes est porteur de cette bactérie, il devient excréteur, c’est-à-dire contagieux. Cela veut dire qu’il peut contaminer d’autres félins. L’excrétion est généralement observée durant deux mois. Toutefois, certains chats peuvent rester excréteurs durant des années ! 

 

Musique sur la route

 

Bon à savoir

La chlamydiose est une affection fréquente chez les chats atteints de coryza. La bactérie Chlamydia felis peut ainsi aggraver ou causer les signes cliniques du coryza. 


Vie en collectivité 

La vie en collectivité est un facteur favorisant la chlamydiose. En effet, la maladie apparaît surtout chez les chats qui vivent en refuges, en élevages ou dans les animaleries. Cette infection est également commune chez les chats errants

 

Quels sont les symptômes ?

Les chats touchés par la chlamydiose présentent des symptômes principalement oculaires (touchant les yeux). En effet, le symptôme principal de la chlamydiose est une conjonctivite. C’est une inflammation des yeux qui se manifeste par un larmoiement intense

Dans les premiers jours, votre chat ne présente qu’un seul œil larmoyant. Le second est souvent atteint quelques jours plus tard. Les écoulements sont liquides d’abord. Puis, ils deviennent épais. Les paupières de votre chat apparaissent rouges et gonflées

Par ailleurs, votre chat malade peut également présenter de la fièvre, des écoulements du nez, ou des symptômes respiratoires comme des éternuements

 

Un chat peut porter la bactérie Chlamydia felis sans forcément manifester les symptômes de la chlamydiose. On dit qu’il est porteur sain. Il est toutefois considéré comme un individu excréteur. De ce fait, il peut contaminer les autres chats qu’il côtoie.

 

Quels sont les traitements possibles ? 

Le diagnostic de la chlamydiose n’est pas aisé. Le chat est souvent testé pour d’autres maladies comme la leucose féline (FeLV) ou le sida du chat (FIV). Ces virus atteignent le système immunitaire, et ils peuvent donc expliquer l’apparition d’une chlamydiose.   

La chlamydiose n’est pas mortelle mais elle nécessite d’être prise en charge rapidement. Une fois le diagnostic posé par votre vétérinaire, le traitement consiste en l’administration d’antibiotiques durant plusieurs semaines. Il peut être complété par des collyres et anti-inflammatoires. Tous les chats doivent ainsi être traités au sein d’un même foyer. 

 

Existe-t-il des moyens de prévention de la chlamydiose féline ?

 

La vaccination 

Il existe un vaccin contre la bactérie responsable de la chlamydiose chez le chat. Il se réalise en primovaccination sur des chats âgés de 8 à 9 semaines ou plus. Il s’administre en deux doses, à 3 ou 4 semaines d’intervalle. Le rappel est ensuite annuel

Ce vaccin fait partie du programme de vaccination du chat. Il est souvent effectué en même temps que ceux contre le typhus et le coryza. 

 

Picto vétérinaire

L’avis du véto 

“La vaccination contre Chlamydia felis est optionnelle. Votre vétérinaire vous la conseille lorsque votre chat est à risque. Cela est donc principalement valable dans les élevages déjà contaminés, pour les animaux séjournant en refuge, si votre chat est régulièrement en pension ou s’il est atteint d’une maladie grave comme le FIV félin. Le vaccin n’empêche cependant pas l’infection. Toutefois, un chat vacciné présente des symptômes moins importants et durant une plus courte durée que les chats non vaccinés. Certains chats vaccinés ne présentent même aucun symptôme.”

Dr Cédric Vermetti


Des précautions en collectivité 

En collectivité, plusieurs réflexes peuvent être mis en place pour limiter les risques d’infection. 

- Séparez les individus à risque. Par exemple, les nouveaux chats entrants ne doivent pas être mis en contact avec des chatons, des femelles gestantes ou avec des animaux malades. 

- Limitez le nombre de chats en contact. Il est plus prudent de constituer de petits groupes réduits de quelques chats. 

- Nettoyez et désinfectez régulièrement les locaux et vos mains. Même si le risque de transmission indirecte est faible, ces réflexes préviennent l’apparition de l’infection. 

 

Picto œil rouge chat

 

Bon à savoir

La bactérie Chlamydia felis peut être transmise à l’homme. Elle est alors responsable d’une conjonctivite bénigne. Toutefois, les cas de contaminations entre un chat et un humain sont rares. Ainsi, si vous êtes en présence de chats atteints par la chlamydiose, évitez les contacts étroits avec eux. 


Une assurance pour votre chat 

La vaccination est un geste important pour protéger votre chat face à de nombreuses maladies infectieuses dont il peut être victime. Ainsi, pour mieux faire face aux frais annuels de vaccination et aux examens nécessaires, vous pouvez souscrire à une assurance santé chat. Elle vous accompagne dans la protection de votre félin et ce, de manière plus sereine. 

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser