Comment maîtriser un chien trop turbulent ?

C’est peut-être le cas de votre chien où vous l’avez déjà constaté dans votre famille ou chez des amis, certains chiens ne tiennent pas en place. Cela peut à la longue s’avérer gênant, fatigant voire stressant dans certaines situations du quotidien (un invité arrive chez vous, un trajet en voiture ou une simple balade dans la rue). Comment maîtriser cet excès d’activité pour une cohabitation harmonieuse ?

 

Trop turbulent, c’est quoi ?

C’est avoir en permanence un trop-plein d’activité, être sans cesse en mouvement, à l’affût du moindre bruit, du moindre moment pour réagir, quitte à en oublier les bonnes manières (respect des ordres de base comme le « stop », ignorance des limites comme le mordillement lors du jeu). C’est aussi et surtout montrer des signes d’agitation même dans des moments propices à la concentration ou à la sérénité (repas, sommeil). À ne pas confondre avec de  l’agressivité, même si certains comportements peuvent parfois le laisser penser. Un chien, quelle que soit sa race, est par nature actif en fonction de son âge et de son état de santé bien sûr. Certaines races toutefois, comme les chiens de chasse, ont un besoin naturel plus important de se dépenser, de libérer par le mouvement, l’énergie emmagasinée.

D’autres facteurs peuvent provoquer cet excès d’activité. C’est le cas de certains troubles d’origine comportementaux ou éducatifs (anxiété, stress, absence de bases éducatives) ou de certaines pathologies (dépression, problème de thyroïde, ou syndrome HS-HA (Hypersensibilité- Hyperactivité). Il est donc fortement recommandé de consulter votre vétérinaire pour bien identifier la ou les causes afin de proposer à votre animal le bon remède.

Le syndrome HS-HA : ce trouble possède dans sa phase 1, les mêmes symptômes qu’un simple excès d’activité. Mais très vite, l’animal devient quasi impossible à canaliser (plus de contrôle physique, destruction, boulimie, trouble du sommeil sans fatigue apparente, troubles compulsifs,..). Il est alors nécessaire de prescrire un traitement médicamenteux et d’entreprendre une thérapie comportementale avec un professionnel canin sous l’égide de votre vétérinaire.

 

Comment réagir avec un chien turbulent ?

Il existe heureusement des solutions en adoptant de bonnes attitudes.

Mangez…bougez et jouez !

Le premier conseil est de donner de l’activité physique et mentale à votre animal. Que cela soit avec une promenade en forêt, des jeux à la maison ou de l’apprentissage de nouveaux ordres, vous allez fatiguer votre toutou est ainsi canaliser son énergie. Rien de pire pour votre compagnon que d’aller de sa gamelle à sa couche et de sa couche à sa gamelle ! Le jeu est sans doute la meilleure thérapie avec un chien agité. Mais vous devez veiller à imposer et faire respecter vos règles du jeu. C’est vous qui « sifflez" le début et la fin de la partie.

C’est qui le patron ? ….c’est vous !

Vous allez montrer le bon chemin à votre chien. Ce que vous allez faire, dire, la façon dont vous allez vous conduire doit devenir la référence pour votre toutou.

Adoptez une attitude positive… mais ferme

C’est parfois difficile de garder son calme, de rester serein surtout si votre chien est des plus excités,  mais c’est primordial. Tous cris, tous gestes brusques seraient interprétés comme une incitation à l’excitation et ne feraient qu’empirer la situation.

Ne punissez pas

Punir un chien turbulent ne sert à rien. Mais ne tolérez jamais le moindre écart de conduite surtout si votre chien commence à mordiller comme un jeune chiot. Avec la force d’un chien adulte cela risquerait de se transformer en morsures.

Agissez par action et non en réaction

S’il commence à se comporter de manière active, mettez immédiatement de la distance avec sa sollicitation, en ignorant son comportement de chien excité. Ne cherchez pas à le calmer même avec une caresse, un regard doux. Vous ne feriez là encore que le conforter car il prendrait cela pour une récompense. Il doit comprendre que l’excitation ne produit rien d’agréable pour lui.

 

Apprenez-lui à maîtriser ses émotions

Que cela soit chez vous ou encore plus à l’extérieur, dans votre voiture par exemple, il est fondamental de faire comprendre à votre chien que ce ne sont pas ses émotions, ni ses désirs qui commandent. Il aboie, s’agite dans votre voiture, ne réagissez pas. Il s’arrête, récompensez-le. Il recommence, ne vous occupez plus de lui. Il retrouve son calme, récompensez-le de nouveau. Le renforcement positif, basé sur la récompense (caresse, friandise light) obtient de très bons retours. En complément de ce travail de patience que vous pouvez mener seul ou avec l’aide d’un comportementaliste canin, il existe des traitements calmants, utilisant notamment des phéromones apaisantes sous forme de spray ou collier. Cela peut être particulièrement indiqué pour de longs trajets en voiture. Pour toute utilisation de produits anti stress, même 100% naturels délivrés sans ordonnance, rapprochez-vous de votre vétérinaire traitant. Il connaît ces produits et surtout votre animal.

 

 

Calmer un chien turbulent n’est pas chose facile mais c’est réalisable. Cela demande du calme et de la persévérance. En plus de ces conseils, le soutien d’un comportementaliste canin peut s’avérer utile. De même, pour protéger la santé de votre chien ou chat, vous pouvez compter sur l’Assurance Santé Chien Chat de Carrefour Assurance.

 

Partager cet article

En poursuivant votre navigation sur ce site, sans modifier le paramétrage de vos cookies, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de vous proposer des services, offres ou publicités adaptés à vos centres d'intérêts et de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus Ok