Comprendre la leucose chez le chat en 7 questions

leucose chez le chat
Par Carrefour Assurance | 21 Janvier 2021

Pour votre boule de poils préférée, la leucose féline est une des maladies les plus dangereuses. Cette pathologie provoque un déficit de l’immunité chez les chats atteints. Cela les rend donc vulnérables à de nombreux virus, parasites, et bactéries. Comment la leucose se transmet-elle chez le chat ? Comment identifier les symptômes et quels sont les traitements possibles ? Faisons le point.

1. Qu’est-ce que la leucose féline ? 

La leucose du chat (ou leucose féline) est une maladie infectieuse grave. Elle est due à un rétrovirus, le FeLV (virus leucémogène félin, ou ou FEline Leukemia Virus), de la même famille que le rétrovirus responsable du FIV (le  virus de l’immunodéficience féline, ou Feline Immunodeficiency Virus), aussi appelé sida du chat

Cette famille de virus a la particularité de s’intégrer dans le génome des cellules infectées. Résultat : lorsque les cellules infectées se multiplient, elles reproduisent également l’infection. Cela rend donc ces virus très résistants et très dangereux. 

Aujourd’hui, la leucose féline est présente partout dans le monde et aucune race de chat n’y est particulièrement prédisposée. Cela veut dire que tous les félins peuvent contracter la maladie à n’importe quel moment de leur vie.

 

2. Comment la leucose se transmet-elle ? 

La transmission de la leucose féline se fait uniquement de chat à chat. Le virus FeLV est, en effet, très peu résistant en milieu extérieur. Il meurt en quelques heures dès qu’il quitte un hôte. Dès lors la contamination ne se fait qu’entre deux chats dont l’un est porteur du virus, par différents moyens :

  • la salive, en cas de morsures, de léchage, ou si deux chats partagent leur gamelle.
  • l’urine, si les chats font leur besoin dans la même litière.
  • le sang, lors de morsures, ou de griffures.
  • le placenta, si une mère est infectée par la leucose, elle la transmet à ses petits.

 

Picto chat lynx

 

Bon à savoir

Le FeLV, le virus responsable de la leucose féline, ne peut pas se transmettre à l’homme. De même, votre chien ne court aucun risque puisque cette maladie touche uniquement les chats et certains félins comme le tigre ou le lynx. 


 

3. Comment l’infection évolue-t-elle ? 

Si votre animal de compagnie a été en contact avec un chat contagieux et qu’il a été contaminé, la leucose peut évoluer selon différents schémas :

- une infection avortée : le virus se multiplie dans la bouche et le pharynx de votre chat, mais il est rapidement bloqué par la réponse immunitaire de son organisme. Dès lors, le chat n’est ni malade, ni contagieux, même si une toute petite quantité du virus peut rester dans son organisme, sans réel danger. Cette évolution avortée peut être notamment le cas si une très faible quantité du virus a été transmise au départ.

- une infection régressive : dès les débuts de la contamination, le rétrovirus se développe dans le sang, dans la salive puis dans la moelle osseuse après trois semaines environ. Cependant, grâce à une bonne réponse immunitaire du chat, le parcours du virus s’arrête là. L’animal n’est alors pas contagieux et ne déclenche pas de symptômes. Malgré tout, l’infection reste latente, c’est-à-dire qu’elle peut se réactiver des mois, voire des années après la contamination. 

- une infection progressive : après la contamination, le virus se multiplie dans les ganglions, dans la moelle osseuse et circule dans le sang du chat, sans que le système immunitaire soit en mesure de le bloquer. Dans ce cas, le chat est contagieux et il peut développer des pathologies liées à la leucose féline. La plupart des félins qui sont victimes de cette évolution de la maladie en décèdent au bout de deux ou trois ans. 

- une infection focale : cette évolution reste très rare. Le virus de la leucose se développe alors dans une région spécifique du corps comme les mamelles, la vessie ou les yeux. Les chats sont alors contagieux par période.

 

4. Quels sont les symptômes ?

Le principal symptôme de la leucose féline est une baisse générale de l’efficacité du système immunitaire. Pour faire simple, le virus provoque une diminution du nombre de globules blancs, qui jouent un rôle majeur dans la réaction immunitaire de l’organisme. 

Résultat : le chat malade se retrouve à la merci de nombreux virus, bactéries, champignons, etc. Son corps ne peut alors plus se défendre correctement face à ces pathologies. On parle d’immunodéficience

Mais ce n’est malheureusement pas tout. La leucose du chat peut également provoquer d’autres symptômes secondaires comme :

  • des anémies : un manque de globules rouges qui provoque un abattement général.
  • des insuffisances rénales : les reins ne jouent plus correctement leur rôle pour éliminer les toxines et cela provoque notamment des diarrhées, des vomissements, de la fatigue, etc.
  • des tumeurs (lymphomes et leucémies notamment).

 

Picto vétérinaire

L’avis du véto

“La leucose féline peut se manifester par des signes cliniques extrêmement variés : cela peut être des symptômes digestifs, oculaires, neurologiques, reproducteurs, respiratoires, etc. On soupçonne généralement une leucose lorsque ces symptômes se répètent anormalement ou qu’ils prennent une grande ampleur. Dans ce cas, le diagnostic repose sur un test rapide à partir d’une prise de sang pour déterminer si le chat est porteur de la maladie.”

Dr Cédric Vermetti


 

5. Existe-t-il un traitement de la leucose féline ? 

Il existe deux types de traitements pour faire face à la leucose du chat. 

Le premier vise à faire diminuer la quantité de virus dans l’organisme. On parle alors de traitement de fond ou antiviraux. Malheureusement cette approche reste très onéreuse et offre une efficacité limitée.

Restent alors les traitements symptomatiques qui se focalisent non pas sur le virus FeLV lui-même, mais sur les pathologies qu’il peut engendrer. Cela peut prendre la forme d’antivomitif, d’antibiotique ou encore de perfusion, selon le type de maux dont souffre le chat malade. 

 

6. Un chat peut-il guérir de la leucose ? 

Actuellement, aucun traitement ne permet de guérir complètement de la leucose. Le virus reste présent dans l’organisme de l’animal et diminue fortement son espérance de vie. L’évolution des traitements ces dernières années a cependant permis d’augmenter le pronostic vital des animaux malades. Un chat atteint de leucose décède, en moyenne, 2,4 ans après la contamination. 

 

7. Quels sont les moyens de prévention ? 

Au-delà du dépistage important, il existe un vaccin très efficace contre la leucose. La première injection vaccinale peut se faire dès 8 ou 10 semaines chez le chaton. Des rappels seront ensuite nécessaires dans les semaines qui suivent, et à l’âge de 1 an. 

Pour faire face aux frais de vaccination, avez-vous pensé à souscrire à une assurance chat ? La formule Équilibre Plus de l’assurance santé chien chat de Carrefour Assurance prévoit un forfait de prévention pour vous aider à prendre en charge le coût de la vaccination annuelle. Malin !

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser