Tout savoir sur les vaccins du chat

vaccins du chat
Par Carrefour Assurance | 06 Décembre 2022

Vous avez adopté un chat ou un chaton et vous souhaitez le faire vacciner ? Ce n’est pas obligatoire, mais largement recommandé pour le maintenir en bonne santé et éviter les risques de contamination. En effet, si un chat n’est pas vacciné, il peut développer de graves maladies. C’est le vétérinaire qui est habilité à vacciner votre chat. 

Pourquoi faut-il vacciner votre chat ?

Vacciner un chat dès son plus jeune âge, qu’il vive en intérieur ou extérieur, c’est lui assurer une protection efficace face au monde qui l’entoure et contre les maladies (virales ou chroniques, parfois mortelles). Cela permet de stimuler son système immunitaire face à un agent pathogène spécifique. Les anticorps se développent ensuite et les défenses naturelles de l’animal sont ainsi renforcées face aux virus. 

La vaccination est également indispensable pour éviter que le chat ne transmette des maladies à d’autres chats ou aux humains qui l’entourent. 

 

La liste des vaccins pour chat

Pour la santé des chats, il existe de nombreux vaccins spécifiques qui permettent de garantir leur bonne santé :

  • Le vaccin contre la rage : cette pathologie d’origine virale est mortelle et se transmet à l’homme.
  • Le vaccin contre la leucose féline : c’est une maladie mortelle d’origine virale qui se transmet entre chats, mais également d’une chatte à ses embryons.
  • Le vaccin contre le typhus félin : virale et contagieuse, cette maladie peut toucher aussi bien les chatons que les chats adultes.
  • Le vaccin contre le coryza : il peut conduire dans certains cas à la cécité, voire à la mort de l’animal.
  • Le vaccin contre la chlamydiose : cette maladie est fréquente dans les chatteries et autres refuges pour animaux.
  • Le vaccin contre la leucémie : elle touche principalement les chats d’extérieur et ne possède à l’heure actuelle aucun traitement. 
  • Le vaccin contre la péritonite infectieuse féline : déclenchée par le coronavirus félin, cette maladie se caractérise souvent par des épisodes de toux.

 

Les vaccins recommandés pour les chats

Bien que la vaccination ne soit pas obligatoire en France, elle reste fortement recommandée, en priorité pour les vaccins suivants :

chat chez le vétérinaire

- Le vaccin contre le typhus félin : c’est souvent le virus de la panleucopénie féline qui déclenche cette maladie qui se transmet d’un chat à un autre à travers des objets qui ont été en contact direct avec le virus. La maladie se développe rapidement et elle est résistante. Les symptômes sont la fatigue, la perte d'appétit, la fièvre et les vomissements. 

- Le vaccin contre le coryza : souvent appelé “rhume du chat”, c’est en réalité une maladie qui peut s’avérer grave, voire mortelle. Elle est contagieuse et peut entraîner une pneumonie, la cécité du chat et sa mortalité si cela n’est pas traité à temps. Pour un chat d’extérieur, un vaccin par an est recommandé et pour un chat d’intérieur, un tous les deux à trois ans.

 

Les vaccins facultatifs pour le chat

Au sein de la liste des vaccins pour chats, certains sont facultatifs : 

- Le vaccin contre la leucose est facultatif bien qu’il reste conseillé pour les chats qui sortent régulièrement en extérieur. Ce vaccin a l’avantage de réduire considérablement les formes de lymphome ou de leucémie que le virus entraîne. 

- Le vaccin contre la chlamydiose est également facultatif. Il est recommandé pour un chat de nature fragile et vivant en collectivité. 

 

Les situations dans lesquelles la vaccination du chat est obligatoire

Dans certains cas précis, la vaccination du chat s’avère obligatoire : 

- Si vous souhaitez quitter la France avec votre animal de compagnie, il est obligatoire de le vacciner contre la rage. Ce dernier doit également être âgé d’au moins 12 semaines, avoir été identifié au préalable par une puce électronique et posséder un passeport européen. 

- Dans le cadre d’une admission en chatterie, camping ou concours d’exposition, le chat doit au moins être vacciné contre le typhus et le coryza. Dans certains cas, la vaccination contre la leucose et la rage peut également être demandée. 

- Le vaccin contre la rage est obligatoire si l’animal vit dans un département infesté par la rage ou s’il a été en contact avec un animal enragé. 

 

Quand vacciner un chat et à quelle fréquence ? 

Il est recommandé de vacciner le chaton dès qu’il n’est plus protégé par le lait maternel, vers l’âge de 8 semaines. La première année, celui-ci reçoit deux injections effectuées à quelques semaines d’intervalle. Il y a ensuite un rappel annuel ou tous les trois ans, selon le type de vaccin. Le vétérinaire transmet ensuite au maître un carnet de santé pour connaître la fréquence à laquelle les vaccinations de rappel doivent ensuite être effectuées. 

Servez vous de la calculatrice scientifique de votre Iphone

 

Quel est le prix des vaccins pour le chat ?

L’adoption d’un animal est une responsabilité et cela engendre des frais pour le maintenir en bonne santé tout au long de son existence. 

Le prix moyen d’un vaccin contre le typhus ou le coryza est situé entre 50 et 65 €. Vous pouvez également opter pour une vaccination “complète” pour 75 à 80 €. Votre animal sera ainsi protégé contre le typhus, le coryza, la rage et la leucose.

Afin de prévenir ces dépenses, il est recommandé de souscrire au préalable à une assurance vétérinaire

 

Picto vaccin

 

Le bon plan

Chez Carrefour, notre formule d’assurance santé Équilibre + vous permet de profiter d’un Pack Prévention de 76 € par an, que vous pouvez utiliser pour les vaccins de votre chat. 


Quels sont les effets secondaires liés à la vaccination ?

Tout comme les médicaments, les vaccins peuvent occasionner chez le chat des effets secondaires. Ces derniers sont le plus souvent bénins et disparaissent rapidement (inflammation, fièvre, manque d'appétit, vomissement, diarrhée, éternuement). Les effets indésirables suite aux vaccins peuvent être plus graves dans de rares cas et durer plus longtemps (réaction d’hypersensibilité, fibrosarcome). Dans tous les cas, il est recommandé d’être vigilant et de prévenir son vétérinaire rapidement en cas d’apparition de symptômes. 

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser