Les bons réflexes pour punir son chat

Par Carrefour Assurance | 31 Décembre 2019

Votre chat est une adorable petite boule de poils. Mais, comme tous les animaux de compagnie, il lui arrive de faire quelques bêtises : aiguiser ses griffes sur votre canapé, grimper sur la table, s’oublier hors de sa litière, ou dérober quelques aliments oubliés… Qu’il soit chaton ou déjà adulte, il est essentiel de l’éduquer pour lui apprendre à ne pas recommencer. Cela passe par quelques petites réprimandes en cas de mauvaises actions. Alors, comment réagir pour punir votre chat correctement et efficacement ? 

Les bons réflexes pour punir votre chat correctement 

Pour bien éduquer votre chat, vous savez qu’il est important de le réprimander en cas de bêtise. Mais le mot “punition” peut vous sembler un peu sévère, et vous ne savez pas comment vous y prendre pour punir votre matou de la bonne façon. Les bons réflexes à adopter : punir votre chat sur le fait accompli, et préférer des réprimandes douces, mais dissuasives, sans jamais recourir à la peur ou à la violence. 

 

Réprimandez votre chat la patte dans le sac 

Chat triste

Pour punir votre chat de manière efficace, votre premier réflexe doit être de le gronder lorsque vous le prenez la patte dans le sac : c’est-à-dire lorsque vous le voyez en train de faire sa bêtise. Vous le voyez lacérer vos rideaux, faire pipi sur le tapis, ou entrer dans une pièce qui lui est interdite, grondez-le immédiatement pour qu’il comprenne qu’il a mal agi. Surprenez-le pour l’interrompre tout de suite dans sa bêtise, avec un “Non” ferme pour montrer que vous n’approuvez pas son comportement.

Si vous ne le punissez pas tout de suite, il risque de ne pas faire le lien avec son méfait, et d’être surpris par votre agressivité. Pour qu’il comprenne bien la raison de votre mécontentement, l’essentiel est donc de le prendre en flagrant délit, et d’employer la juste réprimande pour le gronder sans le traumatiser. 

Employez des méthodes douces, mais dissuasives 

Pour punir votre chat agressif ou simplement farceur, quelques méthodes simples, mais très efficaces, peuvent suffire. L’objectif est de surprendre votre chat par un bruit sec, une intonation mécontente, sans pour autant recourir aux cris et à l’agressivité. 

Par exemple, lorsque vous surprenez votre minou sur le fait accompli, claquez dans vos mains pour l’effrayer très brièvement et dites fermement “Non” ou un traditionnel “Pschhh”. Vous pouvez aussi taper des pieds un peu plus fort en vous dirigeant vers lui pour l’interrompre, et l’éloigner de l’objet du délit. Il associera ainsi tout de suite votre réaction à son comportement, et comprendra que vous ne l’acceptez pas.

Certains emploient également la méthode du petit vaporisateur d’eau, à diriger sur votre chat pour le mouiller un peu. Vous pouvez aussi lancer un petit objet mou dans sa direction lorsqu’il fait une bêtise. Il risque de ne pas apprécier, et de s’éloigner tout de suite. Notre conseil : renouvelez la punition autant de fois que nécessaire, et gardez toujours à l’esprit que l’apprentissage prend du temps. Car si les chats ont une bonne mémoire, quelques répétitions sont toujours nécessaires.

Picto chaton

 

L’astuce en plus 

Si votre animal est un chaton, vous pouvez également reproduire le comportement de sa maman, en le prenant par la peau du cou pour l’éloigner de l’objet du délit lorsqu’il fait une bêtise. Ce n’est pas douloureux pour lui, et il comprendra que vous ne le laissez pas faire.

 


Les punitions à éviter

Retenez que les cris, l’agressivité et la violence ne vous seront d’aucune utilité pour punir votre chat et l’éduquer. Si vous lui criez dessus, que vous lui faites très peur ou même mal, ce comportement risque seulement d’altérer votre relation avec votre animal de compagnie. Il deviendra méfiant, plus craintif, et ne vous fera plus confiance. 
Lorsque vous souhaitez réprimander votre chat, il faut privilégier les méthodes indirectes, sans contact physique avec votre animal, pour qu’il ne vous associe pas à un rival dangereux. Vos mains doivent toujours être associées à la douceur, aux caresses ou aux petits jeux, pour préserver une relation saine et confiante.

Enfin, gardez à l’esprit que votre chat n’agit pas par malveillance. Ses bêtises ne sont pas volontaires, il considère comme normaux les actes que vous interdisez. La clé du succès : se montrer patient et persévérant.  

Câlin chaton

Et si vous essayiez le circuit de la récompense pour limiter les bêtises ? 

Votre chat est une véritable tornade à bêtises ? Vous craignez peut-être que son attitude soit parfois due à de l’ennui, ou parce que votre chat est malheureux. Pour limiter ses troubles du comportement, il peut ainsi être très utile d’offrir des petits plaisirs à votre chat, afin qu’il soit heureux et se dépense bien. Il évitera ainsi de faire ses griffes sur votre canapé. 

- Essayez par exemple l’herbe à chat, aussi appelée la cataire. Il s’agit d’une plante aromatique à renifler ou à mâcher, qui possède des vertus euphorisantes sur la plupart des félins. À son contact, certains animaux deviennent encore plus affectueux, voire se roulent sur le dos, et se frottent à cette odeur. L’herbe à chat peut ainsi tout à fait être utilisée pour aider les chats à diminuer leur anxiété et à mieux vivre dans un endroit clos. Un peu comme une herbe du bonheur ! Vous pouvez par exemple en glisser un peu sur l’arbre à chat de votre minou, de manière à l’attirer par là pour faire ses griffes. De quoi limiter les bêtises !

- N’oubliez pas que les récompenses et le jeu sont également primordiaux pour forger l’éducation de votre chat, et lui montrer lorsqu’il s’est bien comporté. Par exemple, si votre chaton fait ses premiers besoins dans sa litière, félicitez-le avec de belles caresses lorsqu’il a fini. Prenez aussi quotidiennement le temps de jouer avec votre matou pour qu’il se dépense, et donnez-lui de l’affection, afin qu’il se sente toujours bien dans votre foyer. Ainsi, votre animal n’en sera que plus heureux, et il adoptera un comportement plus calme et apaisé. 

Découvrez également nos conseils pour bien jouer avec votre chat et l’aider à développer toutes ses capacités !

 

Pourquoi éduquer votre chat est si important ? 

Sachez que les catastrophes ne sont pas seulement réservées aux chatons. À tout âge de sa vie, votre chat peut être tenté de braver les interdits que vous lui avez fixés : manger le petit bout de jambon laissé dans votre assiette, faire des confettis avec le papier toilette… Comme pour les enfants, son éducation est donc un travail de tous les instants. 
Grâce à l’éducation que vous lui donnerez, votre animal de compagnie apprivoisera ainsi vos habitudes de vie, et se familiarisera avec les règles de votre maison. Pour ne pas vous laisser déborder, il est important que votre chat sache qu’il est chez vous, et non l’inverse ! 

Besoin de plus de conseils ? Mettez toutes les chances de votre côté grâce à nos 10 astuces pour éduquer votre chat. Découvrez également les règles essentielles pour bien vivre avec votre chat et le rendre heureux.

 

Qu’avez-vous prévu en cas d’incident ? 

Si quelques petits pépins sont sans conséquence sur la vie de votre animal de compagnie, d’autres, en revanche, peuvent bousculer son quotidien comme le vôtre. Un accident, un problème de santé, une hospitalisation en urgence, et des frais vétérinaires qui s’additionnent… vous n’êtes pas toujours bien préparé face à ces imprévus. Pour être certain que votre matou soit toujours protégé, pensez à l’assurer avec une bonne assurance santé chien chat. Chez Carrefour Assurance, nous vous proposons de choisir une assurance chat adaptée à votre animal préféré. Vous le savez couvert, et votre budget est toujours maîtrisé ! 

 

Partager cet article
ASSURANCE SANTE CHIEN CHAT

Protéger votre chat, c’est être là pour sa santé, au quotidien et seulement à partir de 5,31€ par mois* !

Je découvre !
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus