Impact du travail des enfants sur les aides CAF

aides de la CAF
Par Carrefour Assurance | 21 Novembre 2023

Vous avez des enfants à charge ? Cela vous ouvre droit à des aides de la CAF, appelées “allocations familiales”. Elles sont attribuées selon les revenus du foyer et tiennent également compte de la situation de votre enfant. Lorsqu’il travaille, mais qu’il continue à vivre chez vous, il peut y avoir un impact sur vos aides. On vous explique tout.

Pour la CAF, jusqu’à quand parle-t-on d’enfant « à charge » ? 

Pour les prestations familiales, on parle d’enfant à charge jusqu’à ses 20 ans lorsque sa rémunération nette n’excède pas un certain montant (55 % du SMIC) et jusqu’à ses 21 ans pour l’attribution du complément familial et des allocations logement.

L’enfant est considéré à charge si l’allocataire assure son entretien éducatif et financier, sans qu’il n’y ait forcément de lien de filiation. Il est aussi important que ses séjours à l’étranger ne dépassent pas 3 mois pendant l’année civile.


Les conditions de versement des allocations familiales
 

Les aides de la CAF peuvent être attribuées à partir de 2 enfants de moins de 20 ans à charge. Leur montant dépend des ressources du foyer et de sa composition. Elles sont versées tous les mois.

Pour bénéficier des allocations familiales, vérifiez que vous réunissez bien les conditions suivantes :

  • Habiter en France pendant 6 mois ou plus pendant l’année,
  • Avoir vos enfants qui résident en France (sauf en cas d’études, de formation ou de soins médicaux à l’étranger).

     

Bon à savoir

À partir de 14 ans, vous recevez une majoration mensuelle pour votre enfant (sauf pour l’aîné si vous n’avez que 2 enfants).


Vous changez de situation ou de domicile ? Pensez à le déclarer rapidement auprès de la CAF. En effet, ce changement peut entraîner une révision à la hausse ou à la baisse de vos aides.
 

Les aides de la CAF selon la situation de l’enfant

Lorsque votre enfant commence à travailler et à percevoir des revenus, il peut y avoir une révision du montant des allocations familiales. 


Cas n°1 – L’enfant à charge est étudiant et travaille

Comparez les formules pour trouver celle qui vous convient

Votre enfant est étudiant et fait un petit boulot à côté ? Si sa rémunération nette ne dépasse pas 55 % du SMIC, il peut toujours être à votre charge. Cela signifie donc que vous conservez alors les aides, même s’il perçoit des revenus.

La CAF effectue le calcul sur une période de 6 mois. Elle prend donc en compte le total des revenus du 1er octobre au 31 mars ou du 1er avril au 30 septembre et divise le résultat par six.
 

Cas n°2 – L’enfant à charge n’est plus étudiant et travaille

Même règle si votre enfant n’est pas étudiant. Il peut travailler, mais pour que vous conserviez vos aides, son salaire net mensuel ne doit pas dépasser 55 % du SMIC. Dès lors qu’il dépasse ce plafond, il n’est plus considéré comme étant à votre charge et cela vous fait perdre vos droits aux allocations familiales.

Cas n°3 – L’enfant est lui-même allocataire de la CAF
 

À partir du moment où votre enfant perçoit lui-même des aides de la CAF, il n’est plus considéré comme étant à votre charge. Par exemple, s’il fait une demande pour bénéficier des APL (aides personnalisées au logement) ou du RSA (revenu de solidarité active), vous perdez alors vos allocations familiales pour lui.

Le conseil Carrefour

Protégez votre enfant tant qu’il vit encore sous votre toit avec une assurance scolaire et extrascolaire, qui l’accompagne dans toutes ses activités.

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser