Tout savoir sur la retraite progressive

retraite progressive
Par Carrefour Assurance | Publié le 09 Novembre 2023 | Modifié le 21 Novembre 2023

Votre fin de carrière est proche et vous souhaitez réduire votre activité professionnelle ? Selon votre situation, vous pouvez bénéficier d’une retraite progressive. Plus clairement, ce dispositif vous permettrait de travailler à temps partiel, tout en touchant une partie de votre pension de retraite. Pour autant, plusieurs conditions sont exigées afin de pouvoir demander une retraite progressive, notamment avoir atteint l’âge requis en fonction de votre année de naissance et disposer d’un nombre suffisant de trimestres cotisés auprès de caisses de retraite. Vous souhaitez y voir plus clair et savoir si vous pouvez prétendre à une retraite progressive ? Faisons le point sur cette mesure. 

Qu’est-ce que la retraite progressive ?

Comme son nom l’indique, la retraite progressive permet de cesser une activité professionnelle petit à petit, tout en travaillant à temps partiel et en percevant une partie de ses droits de retraite (de base et complémentaires).

Le principe de la retraite progressive

Concrètement, ce dispositif permet aux salariés en fin de carrière de réduire leur temps de travail progressivement jusqu’à atteindre l’âge légal de départ en retraite. La retraite progressive peut être sollicitée deux ans avant l’âge légal de départ en retraite, qui dépend de votre année de naissance.

Durant cette période, votre activité professionnelle passe donc à temps partiel, vous touchez une partie de votre retraite et vous continuez à cotiser. Pour information, vous pouvez choisir de surcotiser, c’est-à-dire cotiser à la retraite sur la base d’un temps complet.

Une fois cette période terminée, lorsque vous arrêtez définitivement de travailler, votre retraite définitive est recalculée en prenant en compte la période de retraite progressive.

 

Bon à savoir

Vous souhaitez vérifier si vous pouvez demander une retraite progressive ? Vous pouvez consulter le site du service public, qui met à votre disposition un tableau récapitulatif sur l’âge minimum pour partir en retraite progressive. Vous y retrouverez également un dossier complet sur ce dispositif et les démarches expliquées pas à pas.


Un dispositif élargi aux fonctionnaires, professionnels libéraux et avocats depuis septembre 2023

Comme vous le savez déjà, l’année 2023 a été marquée par la réforme des retraites en France, dont certains décrets sont entrés en vigueur au 1ᵉʳ septembre 2023. Ces dispositions concernent également la retraite progressive, désormais accessible aux :

  • Fonctionnaires,
  • Magistrats et avocats,
  • Professionnels libéraux,
  • Travailleurs indépendants,
  • Exploitants agricoles.

 

Prenez soin de vous à la retraite grâce à l’assurance santé senior de Carrefour Assurance

Vous avez décidé de ralentir le rythme et de déposer une demande de retraite progressive ? Reposez-vous, profitez de votre temps libre et prenez soin de vous en souscrivant une assurance santé senior chez Carrefour Assurance ! Cette complémentaire santé vous offre des garanties solides qui s’adaptent aux besoins de santé des seniors

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de la retraite progressive ?

Vous travaillez depuis votre plus jeune âge et êtes tenté de demander une retraite progressive ? Pour y voir plus clair et savoir si cette solution est la bonne pour vous, découvrez-en plus sur les avantages et les inconvénients de cette mesure.

 

Les avantages de la retraite progressive

Voici les principaux avantages à bénéficier d’une retraite progressive :

  • Vous amorcez en douceur la transition entre vie active et retraite.
  • Vous diminuez votre temps de travail et pouvez convenir avec votre employeur d’une durée de travail qui vous convient (l’activité à temps partiel doit se situer entre 40 % et 80 % d’un temps complet).
  • Vous continuez à cotiser et à cumuler des trimestres durant votre retraite progressive.

Les inconvénients de la retraite progressive

Découvrez à présent quelques inconvénients de la retraite progressive :

  • Le passage en retraite progressive est soumis à l’accord de l’employeur (depuis le 1ᵉʳ septembre, cette condition est encadrée).
  • La retraite progressive peut entraîner une perte de revenus suite au basculement en temps partiel, malgré le versement d’une partie de votre pension.
  • Vous devez vous assurer de toucher suffisamment en temps partiel pour valider vos trimestres.

 

Quelles conditions pour bénéficier du dispositif ?

Vous êtes salarié d’une entreprise ? Avant de demander une retraite progressive, vous devez vérifier que vous remplissez bien les conditions requises. Vous devez notamment :

Atteindre l’âge minimum légal en fonction de votre année de naissance (deux ans avant l’âge minimum légal de départ en retraite).

Disposer d'une durée d'assurance et de périodes reconnues correspondant à 150 trimestres auprès d’une ou plusieurs caisses de retraite.

Exercer une activité salariée à temps partiel dont la durée est comprise entre 40 et 80 % d’un temps complet.

Notez que ces conditions s’appliquent pour les salariés. Si vous exercez une activité professionnelle dans un cadre différent, prenez soin de vous renseigner auprès des services compétents.

 

Bon à savoir

La retraite approche à grands pas et vous vous demandez si vous devez conserver votre mutuelle actuelle ou basculer sur une formule plus complète ? Vous pouvez choisir une assurance santé spéciale senior et bénéficier d’une couverture plus spécifique, notamment sur les soins de vue, dentaires et auditifs.

 

Quel est le montant de la retraite progressive en 2023 ?

Le montant de la retraite progressive est bien entendu variable en fonction de chacun, mais voici comment elle est calculée.

Dès l’instant où vous passez en retraite progressive, un calcul provisoire de votre pension de retraite sera réalisé en fonction de vos droits au moment de votre demande. Vous toucherez donc une fraction de votre pension de retraite, versée en fonction de votre durée de travail à temps partiel.

Pour information, la fraction de pension reçue est égale à la différence entre 100 % et votre quotité de travail à temps partiel. Par exemple, un poste à temps partiel à 60 % vous donne droit à 40 % du montant de votre retraite provisoire.

Quelles démarches pour solliciter la retraite progressive ?

Vous souhaitez demander une retraite progressive ? Si vous êtes salarié du régime général, vous devrez remplir un formulaire de demande de retraite progressive accessible depuis le site du service public. Votre employeur doit également remplir une attestation officielle et vous la remettre.

Vous devez adresser ces deux formulaires à votre CARSAT (Caisse d'assurance retraite et de santé au travail) et joindre les documents suivants :

  • Une copie de votre contrat de travail à temps partiel.
  • Une déclaration sur l'honneur attestant que vous n'exercez plus aucune activité professionnelle en dehors de celle correspondant à votre contrat de travail à temps partiel, accompagnée d’un document justificatif.
  • Les bulletins de salaire des 12 mois précédant la date de dépôt de votre demande de retraite progressive.

 

Visuel : retraite progressive
Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser