Tout savoir sur le bonus réparation sur les appareils éligibles

bonus réparation
Par Carrefour Assurance | Publié le 15 Novembre 2023 | Modifié le 30 Novembre 2023

À votre avis, est-il plus intéressant de faire réparer un appareil cassé ou d’en acquérir un nouveau ? Parfois, l’achat d’un produit neuf coûte moins cher qu'une remise en état… 53 % de la population française partage d'ailleurs cette opinion ! Face à ce constat, l’État a déployé un dispositif de soutien financier à la réparation sur divers équipements : électroménager, produits high-tech, trottinettes électriques… Alors, à combien s’élève la prime et comment en profiter ? On vous dit tout sur le bonus réparation

Prime à la réparation, un dispositif anti-gaspillage de l’État

Depuis le 15 décembre 2022, vous pouvez bénéficier d’un bonus pour faire réparer certains de vos appareils endommagés. Cette prime à la réparation a été mise en place par le gouvernement, dans le cadre de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC). L’objectif : encourager les Français à privilégier la réparation des objets du quotidien plutôt que de les jeter. Une solution meilleure pour la planète, le pouvoir d’achat, et l’emploi !

Au total, un fonds de 410 millions d’euros est alloué à l’opération pour les six prochaines années. D’après les prévisions du Gouvernement, le bonus réparation devrait permettre de porter à 12 millions le nombre d’appareils électroniques et électriques réparés à l’horizon 2027. Soit une hausse annuelle de 20 % !

 

Bon à savoir

Vous pouvez désormais consulter l’indice de réparabilité d’un équipement au moment de son achat. Une note sur 10 vous indique le caractère plus ou moins réparable de l’appareil afin de favoriser une consommation plus durable. Pratique !

 

Quels appareils peuvent bénéficier du bonus réparation : la liste

Une multitude d’objets du quotidien sont d’ores et déjà concernés par le bonus réparation, de l’électroménager tendance aux ordinateurs, en passant par l’outillage.

  • La prime s’applique aux dix catégories d’appareils suivantes : 
  • Les gros équipements ménagers (GEM) sans circuits frigorifiques : lave-vaisselle, lave-linge, four… 
  • Les GEM avec circuits de fluides frigorigènes : réfrigérateur, congélateur… 
  • Le petit électroménager : aspirateur, bouilloire, grille-pain, robot culinaire… 
  • Le gros outillage électrique : tondeuse à gazon, taille-haie électrique… 
  • Le petit outillage : perceuse, visseuse… 
  • Les jouets et équipements de loisir et de sport : vélo à assistance électrique, gyroroue, trottinette électrique… 
  • Les équipements informatiques et de télécommunications : ordinateur portable, smartphone, chaîne hi-fi… 
  • L’électronique grand public : console de jeux, enceinte, instrument de musique, drone…
  • Les appareils photo avec optique séparée. 
  • Les télévisions.

La liste des équipements éligibles va s’agrandir progressivement dans les années à venir. En 2025, vous pourrez ainsi profiter du bonus réparation pour 68 appareils électriques ménagers.  

Précision utile : les produits détenus par les professionnels, non achetés en France, ou sous garanties légales ou commerciales ne sont pas éligibles au bonus réparation. Les équipements couverts par une assurance des appareils nomades, par exemple, sont également exclus du dispositif. Logique, car ils sont déjà protégés par les garanties du contrat contre la casse, le vol ou l’oxydation !

 

Quel est le montant du bonus réparation ?

La somme versée dépend du type d’appareil à réparer. Elle oscille entre 10 et 45 €, et représente généralement 20 % du coût total de l’intervention.

Servez vous de la calculatrice scientifique de votre Iphone

En outre, la distribution de la prime à la réparation est conditionnée par un “seuil de déclenchement” pour certains appareils, à savoir les ordinateurs fixes, portables et tout-en-un, les imprimantes, les scanners, et les moniteurs. Concrètement, cela signifie que vous n’avez pas le droit au bonus si le prix de la réparation dépasse ce seuil.

Voici quelques exemples de montants du bonus réparation

  • 15 € pour un vélo d’appartement, un lecteur DVD ou un hoverboard,
  • 20 € pour un appareil photo numérique, une hotte, une plaque de cuisson ou enceinte home cinéma, 
  • 25 € pour un smartphone, une tablette, un sèche-linge, un réfrigérateur ou un congélateur, 
  • 30 € pour un téléviseur ou un vidéoprojecteur, 
  • 45 € pour un ordinateur portable, si les frais de remise en état sont supérieurs à 180 €.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des montants du dispositif d’incitation à la réparation sur le site ecosystem.eco.

 

L’astuce en + 

Votre mobile abîmé n’est malheureusement pas réparable, et vous avez besoin d’un nouveau modèle. Pourquoi ne pas acheter un smartphone reconditionné ? Une alternative écologique qui permet de faire de belles économies !

Le label QualiRépar, une aide précieuse pour trouver un réparateur fiable

Vous possédez un objet à faire réparer ? Rendez-vous chez un réparateur labellisé « QualiRépar » pour l’intervention. Ce label est un gage de qualité et de savoir-faire, mais également une condition indispensable afin d’obtenir la réduction forfaitaire sur votre facture.

Comment trouver un professionnel QualiRépar près de chez vous ? Facile, il suffit de consulter l’annuaire ecosystem.eco ou Ecologic.

À la mi-octobre 2023, plus de 122 000 produits ont pu déjà profiter d’une seconde vie grâce aux réparateurs QualiRépar, dans le cadre du bonus réparation. Soit autant de propriétaires heureux de retrouver leur appareil fonctionnel ! Alors, bientôt votre tour ?

Visuel Bonus réparation
Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser