Maladies infectieuses du chien : comment protéger mon animal ?

Maladies infectieuses du chien
Par Carrefour Assurance | 04 Juin 2021

Maladie de Lyme, de Carré et parvovirose… derrière ces noms se cachent des pathologies dangereuses pour votre chien. Ces trois maladies infectieuses peuvent cependant être évitées, notamment grâce à la vaccination. Comment repérer ces pathologies ? Comment protéger votre chien ? Découvrez tous nos conseils.

1. La maladie de Lyme 

Aussi appelée borréliose, la maladie de Lyme est transmise par les tiques. Cependant, seulement 50 % des chiens porteurs de tiques infectées par la maladie sont réellement contaminés. Dans 95 % des cas, les chiens n’ont même aucun symptôme. 

 

chiot vétérinaire

Symptômes 

Lorsque les symptômes se déclenchent, la principale forme de la maladie de Lyme se manifeste par de l’arthrite, de la fièvre, un amaigrissement et un abattement (fatigue générale). 

Cependant, n’attendez pas de constater ces signes ! Pensez à souscrire dès maintenant à une assurance santé chien chat pour être prêt à faire face en cas de problème. Une assurance santé chien prend en charge une grande partie des frais vétérinaires en cas de problème.

Causes 

La maladie de Lyme est transmise par certaines tiques appelées tiques des bois (Ixodes) lorsqu’elles sont porteuses d’une bactérie B à Borrelia. La transmission de cette maladie infectieuse au chien se fait par une piqûre. La tique infectée pique, en effet, la peau de votre animal de compagnie pour se nourrir de son sang. Si le contact est prolongé (plus de 48 heures), la transmission de la borréliose peut intervenir, et votre chien peut être malade. 

 

Picto chien printemps

Bon à savoir

Où que vous soyez en France, il y a des tiques cachées au fond des bois et des espaces verts ! Cependant, sachez que ces parasites sont surtout présents dans les régions humides, et qu’ils sont plus actifs à l’automne et au printemps. D’ailleurs, les humains sont tout aussi concernés par la maladie de Lyme que les chiens. Méfiance donc !


Prédispositions 

Vous l’avez compris : la maladie de Lyme se déclare rarement chez le chien. Cependant, certains animaux semblent prédisposés à déclencher des symptômes. Par exemple, les chiens de 5 ou 6 ans sont plus enclins à être malades. De même, certaines races comme les beagles, les bouviers bernois et les golden retrievers sont plus souvent sujets à la maladie de Lyme.

Prévention 

Toutefois, la contamination n’est pas une fatalité ! Il existe plusieurs moyens de prévention contre la maladie de Lyme. Le meilleur reste la vaccination. Elle se fait dès l’âge de 3 mois avec deux piqûres espacées d’un mois. Ensuite, il faudra prévoir un rappel annuel.

Si votre chien n’est pas vacciné, il existe d’autres gestes importants à adopter :

  • Administrer régulièrement un produit antiparasitaire.
  • Inspecter son pelage après les sorties.
  • Retirer les tiques avec un croquet à tiques, dès que vous en repérez.
  • Limiter les balades dans les herbes hautes, là où les tiques aiment se nicher.

 

2. La maladie de Carré 

La maladie de Carré est très semblable à la rougeole pour les humains. Cependant, elle n’affecte que les mustélidés (comme les belettes), les canidés (chiens et renards) et certains carnivores (comme les phoques). 

 

Symptômes 

Ses symptômes sont variés et ils dépendent de chaque animal. Par exemple, si votre chien est malade, vous pouvez constater :

  • une poussée soudaine de fièvre,
  • des signes respiratoires avec un chien qui tousse, notamment,
  • des écoulements oculaires,
  • des symptômes digestifs : diarrhée, vomissements, etc.
  • des problèmes nerveux comme des tremblements,
  • des signes cutanés, même si c’est plus rare, comme des plaques rouges sur le corps,
  • un comportement abattu : votre chien ne mange plus ses croquettes, par exemple.
Vétérinaire

Conséquences 

Malheureusement, cette maladie est très grave, et elle conduit généralement au décès de l’animal malade. Quelques chiens parviennent à en échapper, mais ils gardent souvent des séquelles (tremblements réguliers, par exemple).

Causes 

Le virus de la maladie de Carré se transmet principalement de chien à chien. La contamination peut alors se faire de trois manières :

- Par les voies respiratoires : un animal respire le virus émis par un individu malade.

- Par des contacts directs : deux animaux se touchent la truffe, par exemple. 

- Par des contacts indirects : il arrive également que les sécrétions (salive, notamment) d’un animal contagieux touchent des objets qui seront reniflés par un autre chien. Le virus peut alors se transmettre ainsi.

Prévention 

Comme pour de nombreuses maladies infectieuses du chien, la maladie de Carré peut être évitée grâce à la vaccination. La première injection peut se faire dès l’âge de huit semaines, avec deux piqûres séparées d’un mois. Il faudra ensuite prévoir un rappel du vaccin tous les trois ans. 

Lorsque vous adoptez un chiot, il est important de le vacciner contre cette maladie. C’est le meilleur moyen de le protéger, et de veiller sur l’ensemble de la population canine puisque le virus circulera moins.

 

3. La parvovirose 

La parvovirose est une autre maladie infectieuse du chien très dangereuse. Elle est causée par un virus : le parvovirus

 

Symptômes 

Cet agent pathogène ne déclenche pas de signes cliniques immédiatement après être entré dans l’organisme de votre chien. Après une période d’incubation de 4 à 7 jours, plusieurs symptômes apparaissent :

Chien malade

- En premier lieu, une fièvre supérieure à 40° qui s’accompagne d’une perte d’appétit et d’une grande fatigue.

- En second lieu, des signes digestifs impressionnants : vomissements et diarrhée hémorragiques (avec du sang présent dans les selles). On parle de gastro-entérite sévère.

Causes 

Les causes de cette maladie peuvent être nombreuses. En effet, il est très facile pour un chien non vacciné d’être contaminé puisque le virus est très résistant en milieu extérieur. Il peut, par exemple, survivre plusieurs mois sur une surface souillée par un chien malade. C’est pourquoi la parvovirose peut se transmettre très rapidement au sein d’un élevage de chiens. Il suffit qu’un animal lèche une surface ou un vêtement contaminé il y a plusieurs mois pour attraper la maladie.

Conséquences

La parvovirose n’a malheureusement pas de traitement dédié. Seules des mesures et des médicaments pour traiter les symptômes (et non le virus) peuvent être mis en place par votre vétérinaire. Malgré ces gestes, le virus peut continuer à se développer et à attaquer le système immunitaire du chien hospitalisé. Il est donc courant que l’animal décède quelques jours après le déclenchement des premiers symptômes.

Prévention 

Heureusement, il existe un vaccin contre cette maladie infectieuse. C’est actuellement la seule protection contre la parvovirose pour votre animal de compagnie

Cependant, le vaccin doit être administré vers 3 ou 4 mois pour être efficace. Or, les anticorps transmis par la mère à ses chiots diminuent vers 6 ou 8 semaines après la naissance. Résultat : il y a une fenêtre de quelques semaines pendant lesquelles il est impossible de protéger un chiot contre la parvovirus. Durant ce temps, il est recommandé d’être particulièrement vigilant à l’hygiène de votre environnement. Par exemple, passez de l’eau de Javel dans votre logement : c’est le seul produit efficace pour détruire le parvovirus !

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser