9 points clés pour comprendre la maladie de Lyme chez le chien

maladie de Lyme chez le chien
Par Carrefour Assurance | 03 Décembre 2020

À la mi-saison, les tiques sont particulièrement présentes. Cachées dans les zones boisées, elles profitent du passage de votre animal pour se fixer à ses pattes et se nourrir de son sang. Certaines tiques peuvent être porteuses d’une maladie infectieuse appelée la maladie de Lyme. Comment les tiques transmettent-elles la maladie de Lyme ? Comment s’en protéger ? Peuvent-elles contaminer l’humain ? Voici 9 infos importantes pour tout comprendre sur les tiques et la maladie de Lyme.

1. La tique se nourrit du sang de votre animal 

Lorsqu’une tique élit domicile dans les poils de votre animal, elle plante son rostre (un petit appendice pointu) dans sa peau, mord votre animal, et commence à se nourrir de son sang. Au cours de la morsure, l’acarien peut transmettre la maladie de Lyme à votre chien, via la salive qu’il injecte, et qui contient une substance anticoagulante. Le risque de contamination est au plus haut 48 heures après que la tique a commencé à s’alimenter.

 

Picto tique bois

 

Bon à savoir 

Toutes les tiques ne sont pas porteuses de la maladie de Lyme. Seules les tiques de type Ixodes (tique des bois) peuvent être infectées par la bactérie Borrelia burgdorferi responsable de la maladie de Lyme.


2. La maladie de Lyme peut avoir plusieurs symptômes 

Plusieurs formes de la maladie de Lyme chez le chien existent. Tout d’abord, une forme classique, dont les symptômes sont les suivants :

  • De l’arthrite avec un gonflement des articulations et une boiterie ;
  • De la fièvre ;
  • Un amaigrissement ;
  • Un abattement : l’animal n’est plus en état de courir ou de bouger, par exemple.
Vétérinaire et chien

Il existe aussi une forme rénale de la maladie, mais qui reste très rare. Les symptômes sont les suivants :

  • Des vomissements ;
  • Un amaigrissement ;
  • Une augmentation de la prise de boisson et une augmentation de la quantité d’urines (polyurie-polydipsie) ;
  • Ou une baisse de la quantité (oligurie) voire une absence d’urines (anurie).

D’autres formes de la maladie peuvent toucher différents organes : la peau, le système nerveux, le fonctionnement cardiaque. Néanmoins, les symptômes étant très divers pour cette pathologie, il est difficile de savoir s’ils sont imputables à la maladie de Lyme ou à une autre infection transmise par la tique.

Quelle que soit la forme de la maladie de Lyme, une assurance santé chien chat vous sera de la plus grande utilité, afin de réaliser des examens sur votre animal domestique sans stress pour votre budget.

 

3. Certaines races de chiens ont des prédispositions à la maladie de Lyme 

Bien que cette maladie soit rare, il existe des prédispositions. Il apparaîtrait qu’un animal jeune serait plus enclin à développer des signes cliniques. On constate aussi des inégalités en fonction des races. Les études ont montré que les beagles, les bouvier bernois ainsi que les golden retrievers étaient plus sujets à cette maladie, sans que l’on sache exactement pourquoi.

 

4. Les régions boisées seraient les plus à risque 

Il est difficile de se faire une idée précise des régions les plus touchées, tant les données restent incomplètes à ce jour. Une étude de 2014 donne cependant quelques indications. L’Alsace, la Lorraine, l’Île-de-France, la Basse-Normandie, l’Aquitaine, le Rhône-Alpes et le Midi-Pyrénées seraient les régions les plus à risque. En plus des zones boisées, on sait que, désormais, la maladie de Lyme est aussi présente en bord de mer et en haute montagne.

 

5. Les pattes sont les zones de contamination les plus courantes 

Les parties les plus touchées sont les zones les plus susceptibles d’être en contact avec la végétation. Le carpe (patte avant) ainsi que le tarse (patte arrière) sont donc les zones les plus à risque. 

 

6. Il existe une technique précise pour bien extraire une tique 

Pour enlever une tique, il est très important de ne pas tirer dessus. Vous risqueriez de laisser sa tête plantée sous la peau ! Vous devez vous munir d’un crochet tire-tique pour la saisir en toute sécurité et l’enlever complètement, sans douleur pour votre chien. Si vous n’avez pas le bon matériel ou si vous avez peur de faire mal à votre animal, un conseil : filez chez le vétérinaire.

Manipulez la pince à tique avec précaution

 

7. Des gestes simples peuvent prévenir la maladie de Lyme

Pour prévenir le risque de contamination, il est possible de :

  • recourir à des antiparasitaires (colliers, spot-on, médicaments, etc.). Selon la race de votre animal, demandez conseil à votre vétérinaire ;
  • inspecter le pelage lorsque vous caressez votre animal, notamment après une balade et au cours des périodes les plus à risque : l’automne et le printemps ;
  • retirer les tiques avec un crochet à tiques, sans alcool ni éther ;
  • éviter les promenades dans les hautes herbes  ; 
  • vacciner votre chien. La vaccination se fait à partir de l’âge de 3 mois avec deux injections espacées d’un mois, puis est à renouveler chaque année.

 

8. Les examens médicaux nécessaires 

Le diagnostic étant difficile à établir, de nombreux examens (réalisés à partir d’une prise de sang) sont généralement nécessaires : une PCR (polymerase in chain reaction), une ponction articulaire, une recherche d’anticorps, etc. Pour tous ces examens, avoir souscrit, au préalable, à une assurance santé chien vous aidera à faire face à ces dépenses.

 

9. Les humains aussi sont concernés 

La tique ne s’attaque pas qu’aux animaux. Elle peut aussi vous mordre et vous transmettre certaines pathologies, notamment la maladie de Lyme. Pour limiter les risques, il faut la retirer le plus rapidement possible, sans tirer dessus. Consultez un médecin si vous constatez une plaque rouge inflammatoire autour de la zone de piqûre de la tique.

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser