Léchages excessifs chez le chien : que faire ?

chien langue
Par Carrefour Assurance | 31 Janvier 2021

Il n’est pas rare de voir son chien se lécher les babines ou la truffe. Mais à partir de quand doit-on considérer que ses léchages sont anormaux ? Un chien qui se lèche de façon excessive doit, en effet, vous alerter. Cela peut être le signe d’une pathologie, ou d’un état de mal-être qu’il faut prendre au sérieux. Explications.

Léchage chez le chien : est-ce normal ?

 

Un comportement normal 

Le léchage est un comportement normal s’il se manifeste ponctuellement, ou dans des situations spécifiques. Il peut ainsi s’agir :

- un comportement d’hygiène : le chien se lèche pour se toiletter, ou se nettoyer les coussinets.  

- un comportement de soin : le chien s’est blessé, et il se lèche la plaie car sa salive contient des substances antimicrobiennes. 

Chien malade

Un comportement anormal 

En dehors de ces situations, et s’il se manifeste de manière récurrente, le léchage devient anormal. Ce comportement devient alors le signe d’un inconfort, pouvant être associé à plusieurs affections, médicales ou émotionnelles. Le léchage excessif peut alors  provoquer des plaies douloureuses sur la peau.

 

Quelles peuvent être les causes d’un léchage anormal ? 

Il existe deux principales explications aux léchages intempestifs, il peut s’agir : 

- soit d’une démangeaison, dont les origines peuvent être diverses : allergiques, parasitaires, fongiques, bactériennes, ou liées aux sacs anaux.

- soit d’un état d’anxiété et de mal-être chez le chien.

 

Une allergie 

Les léchages du chien peuvent être liés à une allergie soit parasitaire (de nombreux chiens sont allergiques à la salive des puces), soit alimentaire (un produit n’est plus toléré), soit, enfin, saisonnière (le pollen, par exemple). 

Une affection parasitaire 

En été, des acariens appelés aoûtats peuvent se fixer sur votre chien. Ils se propagent entre ses doigts ou à des endroits où sa peau est fine (oreilles, mamelons, etc.). Ils sont alors responsables de démangeaisons importantes, et provoquent des léchages frénétiques. 

Une affection des glandes anales 

Le chien dispose de glandes anales, appelées aussi sacs anaux. Elles sont situées de part et d’autre de l’anus, et elles sont remplies d’un liquide épais, brun et malodorant. Ce liquide, impliqué dans le marquage de territoire et dans la communication canine, se vide naturellement lors de la défécation, ou lors d’un stress. Ses sacs peuvent toutefois ne plus s’évacuer en se bouchant. Ils deviennent alors responsables de fortes démangeaisons. 

Un état d’anxiété 

Le léchage peut enfin être considéré comme une activité substitutive, c’est-à-dire qu’elle sert au chien pour apaiser sa tension émotionnelle (stress, anxiété, ennui). 

 

Picto chien collerette

 

Bon à savoir

Ne mettez pas de collerette à un chien anxieux qui se lèche. Cela pourrait aggraver son mal-être. Si ses léchages provoquent une plaie, vous pouvez la désinfecter régulièrement.


Que faire si mon chien se lèche excessivement ? 

 

1. Appréhendez les raisons 

Posez-vous la question suivante : à quel endroit mon chien se lèche-t-il ? 

- Dans la région anale : il s’agit probablement d’une démangeaison liée à un problème de vidange de ses sacs anaux. 

- Au niveau des pattes : il peut s’agir d’une affection parasitaire liée aux aoûtats. Un examen minutieux permet de les identifier, ils sont de couleur orange. 

- Principalement sur la patte gauche : il s’agit alors d’un problème d’anxiété. Les études ont, en effet, montré que les chiens anxieux ont tendance à se lécher surtout de ce côté-ci, et, plus rarement, sur la patte droite.

- Sur le corps : il peut s’agir d’une démangeaison liée à une allergie, il peut alors se lécher à un endroit précis ou de manière plus diffuse.

 

Les affections parasitaires liées aux aoûtats ne peuvent être observées qu’en été. Si votre chien se lèche les pattes à une autre saison, il faut alors chercher une autre cause. 

 

2.  Observez les autres symptômes 

Essayez d’identifier si votre chien manifeste d’autres comportements caractéristiques en plus du léchage excessif : 

  • se gratter
  • se frotter  
  • se mordiller 

Si c’est le cas, la cause de ces comportements est probablement une démangeaison. À l’inverse, s’il n’exprime qu’un comportement de léchage, il s’agit plutôt d’un trouble du comportement

3. Consultez votre vétérinaire 

En cas de léchage anormal, il faut consulter votre vétérinaire pour poser un diagnostic et traiter l’animal. Les traitements peuvent être très variés. 

- En cas de glandes anales bouchées, leur vidange manuelle est nécessaire. Il faudra appuyer de part et d’autre de l’anus avec un tissu absorbant dans le but de faire sortir le liquide.

- En cas d’affection parasitaire, il faudra alors lui prescrire un traitement antiparasitaire adapté. 

- En cas d’affection bactérienne ou fongique, un traitement antibiotique ou antifongique sera nécessaire. 

- En cas d’allergie, il faudra identifier l’allergène responsable de ses démangeaisons.

 

Musique sur la route

 

L’astuce en plus

Si votre chien est allergique aux piqûres de puces, n’oubliez pas qu’un simple traitement antiparasitaire contre les puces ne sera pas suffisant, il faudra également nettoyer l’environnement de votre chien (tapis, coussins, canapé, moquettes, etc.).


4. Consultez un comportementaliste en cas d’anxiété 

Si les léchages intempestifs sont la manifestation d’un état de stress, il faudra travailler en profondeur sur l’état émotionnel de votre chien. Un comportementaliste pourra alors vous aider à : 

- Enrichir son milieu de vie afin que son environnement soit plus stimulant, principalement en étant plus présent et en le sortant davantage afin qu’il puisse combler ses besoins d’exploration et de communication.  

- Travailler sur son hyperattachement et son anxiété de séparation. Il s’agira de mettre en place des routines, et des habitudes pour que votre chien souffre moins de vos départs et absences.

Attention, ce travail prendra du temps avant de pouvoir réduire la fréquence des léchages. 

Le léchage est donc souvent le signe d’un état anxieux chez le chien. Il peut aussi être le symptôme de différentes maladies. Pour mieux le protéger dans ces cas-là, n’hésitez pas à anticiper en souscrivant dès à présent à une assurance santé chien

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser