Puces du chat : les comprendre pour mieux les combattre

Par Carrefour Assurance | 30 Septembre 2020

L’infestation par les puces représente le cauchemar de nombreux propriétaires d’animaux domestiques. Petites et capables de sauter sur leur hôte en un rien de temps, elles peuvent durablement faire de votre vie un enfer. Plus que le chat lui-même, l’environnement demeure leur lieu de vie de prédilection. L’éventail des produits disponibles sur le marché est vaste, et permet d’en venir à bout. Cependant, certains chats peuvent faire des réactions importantes aux piqûres de puces, il est donc nécessaire de bien les protéger. 

Qu’est-ce qu’une puce exactement ? 

Avant de s’attaquer à la puce, il est nécessaire de comprendre son fonctionnement. Il s’agit d’un parasite dont l’espérance de vie est de 1 à 3 mois, après l’éclosion du cocon. Elle se nourrit du sang de son hôte, le digère, puis émet des déjections que l’on pourra retrouver par la suite sur l’animal. Ces déjections sont identifiables, car elles deviennent orangées lorsqu’elles sont au contact de l’eau. La puce pond également une très grande quantité d’œufs (45 à 50 par jour), ce qui explique pourquoi elle se propage très rapidement.

La vie de la puce se décompose en quatre phases :

  • L’œuf
  • La larve
  • La nymphe, vivant dans un cocon
  • La vie d’adulte

Au stade de la nymphe, le parasite va tranquillement attendre son hôte. Cela peut parfois prendre plusieurs mois, voire un an. Une fois éclose, la puce adulte va ensuite sauter sur une personne ou un animal.

c'est quoi une puce

 

Quels sont les modes de contamination des puces vers le chat ? 

 

L’environnement avant tout 

On a parfois tendance à croire que le chien du voisin est le responsable des puces de notre chat. Et pourtant, le principal mode de contamination reste l’environnement. En effet, l’immense majorité des puces se trouvent dans des zones dites chaudes, propices à leur présence. Les puces raffolant particulièrement de la chaleur et de l’obscurité, elles disposent de nombreuses cachettes dans les foyers ; les plinthes de parquet, sous les coussins, sous les meubles, dans les fibres de tapis ou de moquette. La puce a l’embarras du choix. Lorsqu’un chat passe à sa portée, elle peut alors lui sauter dessus.

Les contacts entre animaux 

La contamination entre animaux est moins fréquente, mais tout aussi possible. Le passage du dos d’un animal à un autre nécessite une grosse dépense d’énergie pour la puce. C’est pour cela que cette contamination est moins fréquente. Il faut aussi un contact prolongé entre les deux animaux en question (au minimum 30 minutes), ce qui limite la probabilité. 

Il est cependant possible que les chats qui ont accès à l’extérieur ramènent des puces qui se logeront dans la maison, pour contaminer par la suite un autre animal du foyer. À l’extérieur, les puces peuvent se cacher dans des zones à l’abri de la lumière (dans une niche, sous un tas de bois, dans une haie, etc.). Elles ont généralement été rapportées par des animaux sauvages comme les renards, les hérissons ou les chats errants.

Il est important de savoir que certains chats peuvent transporter des puces sans avoir de symptômes. En effet, grâce à leur toilette, ils ingèrent 80 % des puces présentes sur leur pelage. En revanche, en léchant leur pelage, ils peuvent faire tomber des œufs qui infesteront votre habitat.

 

Quelles sont les pathologies provoquées par les puces ? 

Lorsque la puce pique son hôte afin de se nourrir de son sang, elle injecte une substance dans le sang de votre animal. Cette substance a la propriété d’être très irritante, ce qui explique les démangeaisons. Bien que la plupart des chats porteurs de puces ne présentent aucun symptôme, certains peuvent faire des réactions allergiques importantes : on parle alors de dermatite par allergie aux piqûres de puces. Elle se manifeste par une alopécie (perte de poils), généralement située le long de la colonne vertébrale.

Dans de rares cas, les chats peuvent avoir des réactions totalement disproportionnées aux piqûres de puces, avec une atteinte de plusieurs organes. On parle alors de syndrome éosinophilique. Une transfusion est parfois nécessaire afin de sauver l’animal. Dans ce cas, mieux vaut avoir souscrit à une assurance santé chien chat afin de faire face aux dépenses vétérinaires.

 

Comment se débarrasser des puces et prévenir leur arrivée ?

 

Sur mon chat

Pour venir à bout des puces sur votre chat, il existe de nombreux produits antiparasitaires :

  • Les pipettes ou spot-on
  • Les sprays
  • Les comprimés

L’efficacité du traitement repose en majorité sur la qualité de l’application. S’il s’agit d’une pipette, il est important que le produit soit positionné en contact direct avec la peau, et non sur les poils. Si le produit est déposé sur le poil, il va glisser, et n’aura aucune efficacité. Il faut néanmoins veiller à ce que ces zones d’application soient inaccessibles pour l’animal, afin qu’il ne se lèche pas et n’absorbe pas le produit. Ce type de produit peut être pris en charge par certaines assurances santé chat. Pensez à traiter régulièrement votre animal, afin d’éviter une nouvelle infestation par les puces.

D’autres types de produits antiparasitaires sont aussi disponibles sur le marché, mais font débat :

- Les colliers anti-puce : ils sont inefficaces, car ils ne restent jamais au contact de la peau. De plus, ils représentent un risque important d’étranglement pour l’animal, qui pourrait s’accrocher dans un obstacle.

- Les shampoings : leur efficacité se limite au moment où ils sont en contact avec la peau, mais disparaît lors du rinçage. Ils doivent donc être complétés par des pipettes.

- Les poudres sont, quant à elles, vite évacuées lorsque l’animal se secoue. 

La prévention reste le meilleur moyen de s’affranchir des problèmes liés aux piqûres de puces. Pour cela, il est important d’utiliser des produits antiparasitaires (pipettes ou comprimés) sur tous les animaux de la maison, de les appliquer correctement, et de les renouveler régulièrement. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre vétérinaire.

 

Picto spoton chat

 

Bon à savoir 

N’administrez jamais d’anti-puces pour chien à un chat. Les anti-puces pour chien peuvent contenir de la perméthrine, un produit efficace chez le chien, mais extrêmement toxique pour le chat. Il peut entraîner la mort de l’animal. Pour tout achat d’anti-puces, demander conseil à votre vétérinaire.


Dans ma maison 

En cas d’infestation, il est primordial d’éliminer toutes les puces logées dans les recoins de votre habitation. Pour cela :

  • Passez l’aspirateur sur tous vos sols et vos tissus (canapés, lits, coussins, matelas, etc.).
  • Nettoyez en machine ce qui peut l’être.
  • Exposez en pleine lumière tous les endroits qui étaient cachés (le dessous d’un coussin, d’une niche, etc.).
  • Utilisez des insecticides sous forme d’aérosols ou de diffuseurs pour terminer le travail.

Avec un nettoyage, ainsi qu’une utilisation régulière d’antiparasitaire, vous pourrez gagner la bataille contre les puces.
 

 

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser