Maladies du chat : 7 pathologies à surveiller

Maladies du chat
Par Carrefour Assurance | 03 Septembre 2021

Coryza, leucose, typhus… en tant que propriétaire d’un chat, vous entendez souvent parler de ces maladies. Mais savez-vous vraiment les reconnaître et comment protéger votre compagnon à 4 pattes ? Symptômes, traitements et prévention, faisons le point sur les 7 principales maladies des chats à connaître.

1. Le coryza, une infection respiratoire très contagieuse 

Parmi les maladies du chat à connaître absolument, le coryza figure en haut du classement. Cette infection peut être causée par deux virus : l’herpèsvirus ou le calicivirus. Dans les deux cas, la contamination se fait généralement par contact entre deux chats. Une fois dans l’organisme, le virus s’attaque au système respiratoire. Si elle n’est pas traitée, la maladie peut être mortelle.

 

Symptômes 

Les signes cliniques du coryza du chat varient selon le virus en cause.

 Coryza dû à un herpèsvirus Coryza dû à un calicivirus 
Toux 
Éternuements 
Écoulements du nez et des yeux
Conjonctivite 
Fatigue générale
Perte d’appétit 
Fièvre 
Ulcères dans la bouche 
Hypersalivation 

 

Traitements et prévention 

Malheureusement, le coryza ne peut pas être soigné. Une fois installé, le virus ne disparaît jamais complètement. Toutefois, des traitements peuvent être mis en place par votre vétérinaire pour :

  • éviter les surinfections bactériennes grâce à des antibiotiques ;
  • décongestionner le système respiratoire avec des antiviraux, des anti-inflammatoires, ou encore des aérosols ;
  • limiter certains symptômes comme la conjonctivite avec du collyre.

Rassurez-vous cependant : il existe un vaccin très efficace contre le coryza, qui peut être administré dès l’âge de 2 mois avec des rappels la première année, puis tous les ans. 

 

L’astuce en plus

Pour prendre en charge le coût de cette vaccination annuelle, pensez au pack prévention de la formule Équilibre Plus de votre assurance santé chien chat ! Un forfait de 76 euros par an est prévu dans l’assurance santé chat pour couvrir les frais liés à la vaccination contre le coryza et contre toutes les maladies des chats susceptibles de gâcher la vie de votre animal de compagnie.

 

2. Le typhus, une maladie rare, mais très dangereuse 

Le coryza n’est pas la seule maladie potentiellement mortelle pour votre félin préféré. Le typhus est également une pathologie très dangereuse, qui reste cependant rare en France grâce à la vaccination. Cette infection virale touche ainsi principalement les chats abandonnés, sauvages et non vaccinés. Ces derniers se contaminent par le biais d’objets souillés par un animal malade (litière, gamelle, etc.).

 

Symptômes 

Le typhus s’attaque à la paroi intestinale du chat. Il provoque alors une gastro-entérite violente avec :

Traitements et prévention 

Comme le coryza, le seul remède contre le typhus reste la prévention. En effet, cette maladie ne se soigne pas et, dans 90 % des cas, les chats infectés en meurent. Seuls des antibiotiques, des anti-vomitifs et diarrhéiques peuvent atténuer les symptômes, sans guérir la maladie.

C’est pourquoi la vaccination reste primordiale. Généralement, le vaccin contre le typhus est donné en même temps que celui contre le coryza : dès l’âge de 2 mois avec deux rappels la première année, puis un rappel chaque année.

 

3. La leucose, une maladie aux multiples symptômes 

La leucose féline est due à un rétrovirus qui s’attaque au système immunitaire du chat. La transmission de cette maladie des chats se fait uniquement d’un animal à l’autre. Le virus en cause (le FeLV) meurt très vite dans un milieu extérieur. C’est la raison pour laquelle la contamination ne se fait que par contact direct (morsure, léchage, griffure, partage de la litière, etc.).

 

Symptômes 

Une fois dans l’organisme du chat, le FeLV provoque une diminution du nombre de globules blancs dans le sang. Résultat : le système immunitaire qui a besoin de ces globules blancs est beaucoup moins efficace. L’animal atteint de leucose peut être facilement contaminé par les bactéries, les virus et les autres parasites qui traînent dans son environnement. De ce fait, la leucose peut entraîner des symptômes très variés en fonction des infections secondaires qui surviennent. Ces symptômes peuvent être respiratoires, digestifs, oculaires, neurologiques, etc.

Traitements et prévention 

Il n’existe pas de traitement qui permette de guérir complètement de la leucose. Un traitement antiviral peut être mis en place pour diminuer la présence du virus dans l’organisme, mais cela reste très cher et pas toujours efficace. Votre vétérinaire pourra alors se tourner vers des traitements symptomatiques (antivomitifs, antibiotiques, perfusion…) qui visent à diminuer les signes cliniques de la maladie.

Bonne nouvelle cependant : il existe aussi un vaccin contre la leucose féline. Il est conseillé pour tous les chats qui ont des contacts avec d’autres félins.

 

Picto carnet de santé

Bon à savoir

En France, les vaccins pour les chats ne sont pas obligatoires. Toutefois, même pour les animaux d’appartement qui ne sortent pas, il est fortement conseillé de procéder à la vaccination contre le coryza et le typhus, a minima. Cela peut sauver la vie de votre boule de poils préférée ! Les chats qui rencontrent souvent d’autres animaux doivent également être vaccinés contre la leucose et la rage. Enfin, ceux qui vivent dans des élevages sont généralement vaccinés contre la chlamydiose.


4. Le sida du chat, une maladie qui ne se guérit pas

Le FIV (virus de l’immunodéficience féline) ou sida du chat appartient à la même famille de virus que la leucose. Comme elle, il s’attaque au système immunitaire de l’animal. En revanche, le mode de transmission est différent. En effet, le FIV se transmet via le sang (lors d’une morsure notamment) ou via le lait maternel (lorsqu’une femelle allaite ses chatons).

 

Symptômes 

Lorsque l’animal est atteint par le sida du chat, il vit trois phases caractéristiques de la maladie :

  • Une phase aiguë (2 semaines après l’infection) avec de la fièvre, de l’anorexie, et un abattement ;
  • Une phase asymptomatique (12 semaines après l’infection) avec une absence de signes cliniques : le système immunitaire du chat parvient à faire baisser la charge virale, sans la supprimer complètement ;
  • Une phase terminale (des mois, voire des années après l’infection) : le système immunitaire n’arrive plus à combattre le virus. Votre félin est alors immunodéprimé. Cela signifie que son organisme ne peut plus combattre les infections habituelles.

Traitements et prévention 

Malheureusement, il n’existe ni traitement ni vaccin pour lutter contre le sida du chat. Votre vétérinaire peut seulement traiter les infections secondaires qui surviennent suite à la baisse de l’efficacité du système immunitaire. De votre côté, vous devez empêcher votre chat atteint du FIV d’entrer en contact avec d’autres félins. Votre animal de compagnie peut, en effet, vivre de nombreuses années avec ce virus.

 

5. L’acné du chat, une maladie de la peau à surveiller 

Comme les adolescents, les chats peuvent être sujets à l’acné. Mais attention, ce terme est trompeur ! En effet, l’acné féline peut se déclarer à tout âge, chez un chaton comme un chat senior. Et elle se caractérise par des petits points noirs sous le menton. Plusieurs causes peuvent expliquer cette maladie des chats :

  • Un stress ;
  • Un environnement sale avec des bactéries ;
  • Une allergie comme celle au plastique de la gamelle.

 

Symptômes 

Cette maladie de la peau est caractérisée par des comédons, des petits points noirs situés sous le menton. Certains poils du pelage apparaissent également plus épais et noirs à leur base. Enfin, des pustules et des boutons peuvent apparaître dans un second temps sur le menton.

Traitements et prévention 

L’acné du chat se soigne très bien. Dans un premier temps, il faudra tondre le menton de votre chat pour améliorer l’efficacité du traitement. Ensuite, un soin antiseptique en spray ou sous forme de shampoing est à appliquer régulièrement sur la zone pendant quelques semaines. La plupart des chats guérissent ainsi entre 3 et 6 semaines après le début du traitement.

Pour éviter l’apparition de cette maladie, il faut adopter une hygiène stricte, en particulier dans la zone d’alimentation du chat. Lavez sa gamelle tous les jours, et nettoyez régulièrement son environnement. Optez également pour une gamelle en métal ou en céramique pour éviter le risque d’allergie au plastique.

 

Musique sur la route

Bon à savoir

L’acné du chat ne doit pas être confondue avec d’autres maladies cutanées comme la teigne, la gale ou la dermatite atopique. La teigne se caractérise par des lésions rondes et des pellicules. La gale provoque de fortes démangeaisons. Enfin, en plus des démangeaisons, la dermatite atopique entraîne des rougeurs, des croûtes et des pertes de poils.


6. La chlamydiose, une pathologie qui touche les yeux 

Qu’on l’appelle chlamydophilose féline ou chlamydiose féline, cette maladie n’est pas très dangereuse. Toutefois, elle reste très contagieuse, et il faut la traiter rapidement afin de limiter tout risque pour votre chat.

 

Symptômes 

La chlamydiose se manifeste principalement par des symptômes oculaires. On parle d’une conjonctivite avec plusieurs étapes:

  • D’abord un seul œil larmoyant, puis le second quelques jours plus tard ;
  • Ensuite des écoulements liquides qui s’épaississent au bout de quelque temps ;
  • Enfin des paupières gonflées et rouges.

Traitements et prévention 

Dès que vous observez les premiers signes, rendez-vous rapidement chez votre vétérinaire. Ce dernier administrera des antibiotiques pendant plusieurs semaines. Ces médicaments peuvent être complétés par des collyres et des anti-inflammatoires, selon les cas.

À noter que tous les chats de votre foyer devront être traités, puisque la maladie est très contagieuse.

 

7. La pancréatite, une infection du pancréas à connaître 

Autre maladie des chats à surveiller : la pancréatite. Cette affection touche le pancréas, un organe essentiel du système digestif. On connaît rarement les causes de cette maladie. Dans certains cas, elle peut être provoquée par un traumatisme, une malformation congénitale, etc.

 

Symptômes 

Quelle que soit sa cause, le diagnostic de la pancréatite est difficile, car les symptômes peuvent s’apparenter à de nombreuses pathologies. Il existe toutefois deux formes de la maladie avec des signes différents :

  • La pancréatite chronique : il n’y a alors aucun symptôme visible, sauf par périodes, avec des douleurs abdominales, des vomissements et des troubles de l’alimentation.
  • La pancréatite aiguë : le chat a soudainement mal au ventre, il vomit, il a des diarrhées, de la fièvre, et il est très fatigué.

Traitements et prévention 

Une fois le diagnostic posé, le traitement dépend de la forme de la maladie. En cas de pancréatite chronique, un changement d’alimentation est à prévoir avec des compléments alimentaires, sur conseil de votre vétérinaire. Le chat vivra ensuite le restant de ses jours avec cette maladie. En cas de forme aiguë, le vétérinaire prescrira des médicaments pour soulager les symptômes violents.

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser