L’insuffisance rénale chronique chez le chat : causes, symptômes, traitements

insuffisance rénale chronique chat
Par Carrefour Assurance | 12 Août 2021

L’insuffisance rénale chez le chat se caractérise par une défaillance des reins, qui ne peuvent plus assurer leurs différents rôles. Il est important de savoir reconnaître les premiers symptômes, afin de rapidement mettre en place un traitement. L’insuffisance rénale chronique est une maladie irréversible. Elle nécessite de mettre en place de nouvelles habitudes durant toute la vie de l’animal. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie rénale chez le chat. 

L’insuffisance rénale chez le chat : qu’est-ce que c’est ?

Les reins jouent plusieurs rôles indispensables dans l’organisme des animaux. Par exemple, ils filtrent le sang, et éliminent un nombre important de déchets de l’organisme par l’urine. Ils sont également impliqués dans la régulation de la pression artérielle, ou encore dans la production de globules rouges. 

L’insuffisance rénale se caractérise par l’altération progressive de ces différentes fonctions rénales. Les reins sont endommagés, et ils ne peuvent plus assurer leurs rôles comme celui d’éliminer les toxines produites par l’organisme. C’est une affection courante chez les chats âgés.

Cette maladie est progressive. Plusieurs stades peuvent donc être différenciés selon le pourcentage de la fonction rénale encore fonctionnel : 

  • Stade 1 : insuffisance rénale sous-jacente. La fonction rénale conserve plus d’un tiers de ses capacités ; 
  • Stade 2 : insuffisance rénale débutante. Les reins ont encore plus d’un quart de leurs capacités ; 
  • Stade 3 : insuffisance rénale avancée. La fonction rénale garde moins d’un quart de ses capacités ; 
  • Stade 4 : insuffisance rénale terminale. Les organes sont à moins de 10 % de leurs capacités. 

 

L’insuffisance rénale chronique ou aiguë : quelles différences ? 

Il existe deux types d’insuffisances rénales chez le chat : 

- L’insuffisance rénale chronique (IRC) : la perte de la fonction rénale est progressive et irréversible. Les symptômes ne se manifestent qu’à un stade avancé de la maladie ; 

- L’insuffisance rénale aiguë (IRA) : le fonctionnement des reins diminue de façon importante et soudaine. Les symptômes apparaissent rapidement. L’insuffisance peut être causée par un empoisonnement à des substances toxiques, mais la cause la plus fréquente est bactérienne. Les dommages causés par l’IRA sont souvent réversibles

 

Picto chat vieux

Bon à savoir 

L’insuffisance rénale chronique est une maladie répandue chez les chats, et principalement chez les chats âgés. Elle est la deuxième cause de mortalité chez les félins. Attention toutefois, tous les chats, quel que soit leur âge, peuvent être concernés par cette maladie. 


Quelles sont les causes de cette pathologie ? 

Le plus souvent, l’origine de l’insuffisance rénale chronique chez le chat est inconnue. Différentes causes peuvent toutefois être responsables du développement d’une IRC : une maladie infectieuse, une anomalie congénitale, une tumeur, ou encore des calculs urinaires. Par ailleurs, l’insuffisance rénale chronique peut également être une complication de l’insuffisance rénale aiguë

 

Quels sont les symptômes de l’insuffisance rénale chronique chez le chat ? 

Malheureusement, les symptômes de l’IRC chez le chat ne se manifestent qu’à un stade très avancé de la maladie. Cela implique que les reins du chat sont souvent déjà très atteints lorsque les premiers signes apparaissent. En effet, les deux premiers stades de la maladie sont souvent asymptomatiques. Les signes deviennent visibles lorsqu’un pourcentage très important de la fonction rénale est endommagé. 

Toutefois, deux signes plus précoces que les autres peuvent apparaître : 

  • Votre chat boit plus qu’à son habitude ;
  • Votre chat urine beaucoup plus que d’habitude (en quantité et en fréquence).

Ensuite, lorsque la maladie est déjà installée depuis plusieurs mois ou plusieurs années, d’autres symptômes apparaissent : 

  • Baisse d’appétit ;
  • Abattement ;
  • Perte de poids ; 
  • Diarrhées ;
  • Vomissements ;
  • Déficience visuelle soudaine ;
  • Hypersalivation ;
  • Troubles cardiaques ;
  • Anémie (baisse du taux d’hémoglobine dans le sang) ;
  • Troubles neurologiques.

 

Comment diagnostique-t-on cette maladie ? 

Plusieurs tests peuvent aider au diagnostic de l’insuffisance rénale chronique chez le chat : 

  • Un bilan sanguin et urinaire dosant certains métabolites qui sont normalement éliminés par les reins ;
  • Une échographie des reins ;
  • Une biopsie (prélèvement d’un fragment de tissus) des reins, dans de rares cas.

 

Quand consulter ? 

Vous devez vous alerter et consulter votre vétérinaire dès que votre animal manifeste un signe inhabituel. Si votre animal boit en quantité trop importante ou s’il urine très fréquemment et/ou en quantité importante, une visite chez le vétérinaire s’impose. Les autres symptômes, plus tardifs, doivent également nécessiter une consultation urgente. 

 

Quel est le traitement de l’insuffisance rénale chronique ? 

Malheureusement, l’insuffisance rénale chronique est une maladie irréversible, c’est-à-dire qu’elle ne se soigne pas. Le chat malade peut toutefois vivre quelques mois ou quelques années avec une bonne qualité de vie. Pour cela, il doit être régulièrement suivi par un vétérinaire qui formule un protocole de soins adapté à l’animal. 

 

Gamelle chat

Soigner la cause et les effets secondaires 

Si l’origine de l’insuffisance rénale est connue, un traitement pour soigner la cause peut être mis en place. Par exemple, si le chat est atteint de calculs urinaires, il faut agir contre ce problème. 

Si la cause n’est pas identifiée, les traitements consistent à limiter l’évolution de la maladie et à soigner les complications. Ainsi, un traitement symptomatique est souvent mis en place. Il permet, par exemple, de lutter contre les problèmes gastro-intestinaux (vomissements, diarrhées), ou encore d’ajuster les apports en minéraux, en vitamines, en potassium ou en phosphore.

Chaque traitement est propre à un animal, car il dépend du stade de la maladie chez le chat atteint. Le chat malade nécessite donc d’être très régulièrement suivi afin d’ajuster le protocole de soin.  

Traiter l’insuffisance rénale du chat par l’alimentation 

Une alimentation adaptée est essentielle pour optimiser le confort de vie du chat malade. Des aliments spécialement conçus pour les chats atteints d’insuffisance rénale chronique sont disponibles chez votre vétérinaire. 

 

Picto vétérinaire

L’avis du véto 

“Le traitement repose principalement sur la mise en place d’une alimentation adaptée. Elle consiste à réduire l’apport en protéines, à adapter la quantité de phosphore, ou encore à maîtriser les apports en potassium. Cette alimentation permet notamment de limiter la perte de poids chez l’animal malade, et limite la production de toxines dans les urines. La mise en place d’une alimentation adaptée permet d’augmenter la durée de vie de l’animal.” 

Dr Cédric Vermetti


Diagnostiquer précocement la maladie    

Plus le diagnostic de l’insuffisance rénale chronique est établi tôt, et plus le traitement mis en place peut être efficace. Votre chat n’est pas à l’abri d’être concerné par cette maladie rénale. Il peut donc être important de réaliser régulièrement des examens (par exemple, des analyses urinaires) afin de dépister précocement la maladie. Pour mieux protéger votre animal, vous pouvez souscrire à une assurance santé chat. L’assurance santé chien chat permet de prendre en charge en partie les frais vétérinaires, et de le soigner plus sereinement. 

 

Comment vivre au quotidien avec un chat atteint d’insuffisance rénale ? 

Le chat atteint d’IRC peut vivre à vos côtés encore de nombreuses années ! Quelques habitudes quotidiennes lui permettent de mieux vivre sa maladie : 

- Donnez-lui une alimentation spécialement conçue pour le chat atteint d’insuffisance rénale chronique ; 

- Évitez de lui donner des protéines ;

- Le gras ne pose pas de problème, mais évitez toute source de gras salé ;  

- Mettez de l’eau à sa disposition toute la journée. La déshydratation est l’une des conséquences de l’IRC chez le chat. Il est donc important de favoriser sa prise de boisson en disposant plusieurs points d’eau à volonté. Il existe également des fontaines à eau qui permettent au chat de boire dans de l’eau en mouvement, ce que préfèrent certains animaux. 

- Consultez votre vétérinaire si vous suspectez votre chat d’aller moins bien. Chez les chats pour lesquels la maladie est à un stade avancé, il peut être nécessaire de les perfuser. Cela permet de les réhydrater et d’éliminer les toxines qui se sont accumulées dans leur sang. 

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser