Comment reconnaître les symptômes en cas d’empoisonnement de mon chat ?

Par Carrefour Assurance | 29 Octobre 2020

Votre chat semble mal en point après avoir ingéré un aliment ou un produit qu’il n’aurait pas dû ? C’est sûrement parce qu’il est victime d’un empoisonnement. Dans ce cas, il vous faut tout de suite réagir en identifiant, si possible, la source de l’empoisonnement, et en contactant au plus vite un vétérinaire, afin de limiter au maximum les dégâts pour sa santé. Voici nos conseils pour reconnaître les aliments dangereux pour votre animal, et aider votre chat. 

Les principaux signes d’empoisonnement du chat 

Les chats aiment fouiner un peu partout, quitte à ingérer des aliments ou des produits qui ne sont pas toujours adaptés à leur organisme. En cas d’ingestion suspecte par votre animal, certains symptômes synonymes d’empoisonnement – appelé intoxication par les vétérinaires – doivent vous faire réagir :

  • Convulsions
  • Fièvre
  • Déshydratation 
  • Hypersalivation
  • Vomissements 
  • Diarrhée et troubles urinaires 
  • Tremblements
  • Difficultés respiratoires et toux 
  • Troubles nerveux (pupilles dilatées, démarche chaloupée, agitation anormale)
  • Léthargie (état de somnolence inhabituel) ou apathie (pas ou peu de réactions aux stimulations)

 

Les produits toxiques pour le chat 

De nombreuses substances ne sont pas adaptées aux chats, que ce soient des aliments consommés par les maîtres ou des produits d’entretien pour la maison. S’il peut être tentant de donner quelques restes à votre félin en fin de repas pour lui faire goûter, retenez-vous, car cela pourrait devenir une cause d’intoxication et avoir des conséquences sur sa santé. Pensez à bien ranger dans les placards tous les aliments non adaptés avec lesquels votre chat pourrait être en contact, encore plus si c’est un chaton
Voici les principaux aliments et produits toxiques pouvant empoisonner votre félin

Produits hygiène

- Les aliments comestibles pour les humains : le chocolat, les alliacées (ail, oignon, poireau, ciboulette…), l’alcool, les fruits à pépins, les pommes de terre, l’avocat, les chewing-gums et les bonbons.

- Les médicaments : tous sont nocifs en général, y compris ceux destinés aux autres animaux, qui pourraient aller jusqu'à tuer votre chat. Ne donnez jamais un médicament à votre chat sans une ordonnance du vétérinaire au préalable. Les anti-puces pour chiens sont également à éviter. Utilisez uniquement des antiparasitaires pour chats, et respectez strictement les doses prescrites. Quant au paracétamol, s’il est un traitement efficace contre votre mal de tête, sachez qu’il est extrêmement dangereux pour les chats.

- Les produits ménagers : eau de javel, ammoniaque, soude caustique, acide chlorhydrique, détartrants, lessives… mais également les huiles essentielles.

- Les répulsifs : anti-limaces et insecticides en général, mort-aux-rats, souricides, taupicides…

- Les plantes : les lauriers roses, les crocus, les jonquilles, les lys, les conifères comme l’if, le muguet, le gui, le houx, les poinsettias… 


Certaines substances présentes dans les produits d’entretien et les produits pour la voiture (antigel, éthylène, glycol…) sont de réels poisons pour les chats. 

 

Picto poison chat

Le saviez-vous ? 

Une étude allemande publiée en 2015 a répertorié l’ensemble des appels reçus par 5 centres de toxicologie vétérinaire entre 2012 et 2015, soit plus de 9 000 cas analysés. Les chats sont la deuxième espèce d’animaux à être victimes d’intoxication, derrière les chiens et devant les chevaux. Le mode d’empoisonnement le plus fréquent se fait par voie orale, dans 92,9 % des cas. Viennent ensuite la voie cutanée (peau) pour 3,2 % des cas, l’inhalation pour 1,1 %, et les piqûres et morsures pour 0,7 %. Morale de l’histoire : faites très attention à ce que votre chat grignote !


Les bons réflexes à adopter dans l’immédiat 

Si vous constatez les premiers symptômes d’un empoisonnement de votre chat, il faut agir tout de suite, pour que les conséquences ne soient pas trop importantes. Voici les différentes étapes à suivre :
 
- S’il est malade et se met à vomir, tenez-lui la tête inclinée vers le bas, pour qu’il ne s’étouffe pas. 

- Empêchez-le de faire sa toilette : il se peut que la substance nocive se trouve sur ses poils. Vous pouvez éventuellement le laver si vous remarquez que le pelage est inhabituel (odeur ou couleur bizarre). Veillez à bien le rincer et le sécher.

- Tentez d’identifier la source de l’empoisonnement et la quantité ingérée. Une fois identifié, éloignez votre animal, et surtout cachez tout de suite le produit !

- Contactez directement votre vétérinaire, ou les urgences vétérinaires en cas de fermeture de votre clinique habituelle. Vous pouvez également appeler le Centre national d’informations toxicologiques vétérinaires (CNITV) joignable au 04 78 87 10 40 et le CAPAE-Ouest (centres antipoison vétérinaires disponibles 24h/24) au 02 40 68 77 39. Lors du rendez-vous, pensez à prendre le produit à l’origine de l’intoxication avec vous, ou une photo de son étiquette, cela permettra au médecin de poser un diagnostic, et de prendre en charge votre animal de compagnie.  Il pourra ensuite lui faire passer une série de test complémentaires (prise de sang, analyses d’urine, des selles…) si besoin et proposer par la suite un traitement efficace. 

 

Picto vétérinaire

 

L’avis du véto

“Même si votre chat vous paraît déshydraté, ne lui donnez pas à boire ni à manger de vous-même, vous risqueriez d’aggraver son cas et provoquer des réactions chimiques dangereuses. Et surtout, ne lui donnez pas de médicaments sans avis médical.” 

Dr Cédric Vermetti


La santé de vos animaux est une de vos priorités, et nous l’avons compris. Dans le cas d’une prise en charge par les urgences vétérinaires, avoir souscrit à une assurance santé chat vous permettra de couvrir une partie des frais médicaux. 
 

 

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser