Bien reconnaître et prévenir l’amyloïdose (ou amylose) du chat

Par Carrefour Assurance | 30 Août 2020

Rare mais très dangereuse, l’amylose du chat est une maladie qui attaque les organes (principalement les reins) de nos félins préférés. Si cette pathologie est peu répandue en France, il est important de reconnaître ses symptômes pour soigner rapidement votre chat. Un animal atteint boira ainsi beaucoup trop d’eau et vous constaterez du sang dans ses urines. Voici tous nos conseils pour la détecter à temps. 

Qu’est-ce que l’amylose du chat ? 

L’amylose, aussi appelée amyloïdose, est une maladie rare mais grave pour le chat. Cette maladie héréditaire, touche principalement une race spécifique de chats sauvages : les chats à pieds noirs originaires d’Afrique subsaharienne. Pourtant, les animaux domestiques peuvent aussi être atteints d’amylose, et notamment certaines races comme les abyssins, les siamois ou les orientaux

L’amylose du chat entraîne une mauvaise décomposition des protéines par le corps, qui n’arrive pas à les assimiler correctement. Cela crée des dépôts appelés substances amyloïdes, qui recouvrent les organes comme le foie, le tube digestif, les reins ou le cœur, empêchant ainsi l’organisme de fonctionner correctement. 

 

Quels sont ses symptômes ? 

La forme la plus fréquente de cette affection du chat touche les reins. Elle déclenche donc des symptômes similaires à ceux d’une insuffisance rénale :

  • de la polydipsie, c’est-à-dire une consommation excessive d’eau, 
  • de l’hématurie : vous retrouvez du sang dans son urine, 
  • des diarrhées et des vomissements qui peuvent contenir du sang
  • des gingivites
  • une perte de poids car votre chat ne s’alimente plus

Dans les cas les plus graves, la maladie peut s’attaquer aux tissus du foie et le fragiliser jusqu’à la rupture de ses lobes : ainsi, le chat peut faire une hémorragie

 

Picto chat vétérinaire

Bon à savoir : prévenir l’amylose du chat 

Les chats de races susceptibles de déclarer une amyloïdose voient la maladie apparaître entre 1 et 5 ans, avec une évolution rapide : il est donc important de multiplier les consultations de contrôle chez votre vétérinaire. Vous pouvez également décider d’un régime alimentaire de prévention, faible en protéines pour limiter l’accumulation des dépôts au niveau des organes.


Comment diagnostiquer l’amylose ? 

Généralement, cette maladie est très difficile à diagnostiquer car ses symptômes peuvent être associés à d’autres pathologies. Pour effectuer un diagnostic, votre vétérinaire va palper les reins de votre animal. S’ils sont d’une rigidité très importante c’est peut-être un signe que votre chat est malade. Il peut également compléter l’analyse avec des prises de sang, des analyses de selles ou d’urine, voire une échographie. Mais le véritable diagnostic se fait par un biopsie (le prélèvement d’une partie de l’organe) du foie, ou plus rarement du rein (biopsie rénale).

 

Picto vétérinaire

L’avis du véto 

“L’amyloïdose est une maladie génétique relativement rare. Ses symptômes (consommation excessive d’eau, sang dans les urines, etc.) ne doivent pas nécessairement conduire au diagnostic de cette maladie. De très nombreuses autres pathologies, moins graves, peuvent être en cause.” 

Dr. Cédric Vermetti


Comment la soigner ? 

Très dangereuse pour le chat, l’amylose est difficile à soigner. Il n’existe pas de traitement pour guérir cette maladie, mais votre vétérinaire peut prescrire des anti-inflammatoires, de la colchicine ou du diméthylsulfoxyde, deux médicaments destinés à limiter les inflammations. Si votre félin a besoin d’examens et d’un traitement spécifique, renseignez-vous auprès de votre assurance santé chien chat qui peut couvrir les frais, sous certaines conditions. 

 

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser