Mon chat perd ses poils en automne : comment gérer sa mue ?

Par Carrefour Assurance | 12 Octobre 2020

À l’automne, les chats perdent leurs poils d’été, pour faire place à leur pelage d’hiver plus épais : on parle alors d’une mue. Un détail qui ne vous aura probablement pas échappé, car vous retrouvez d’importantes quantités de poils sur tous vos vêtements et sur votre canapé ! Cette perte de poils est, dans la plupart des cas, normale, mais peut provoquer un certain nombre de désagréments digestifs pour votre animal. Avec des soins réguliers, vous pouvez l’aider à passer cette période confortablement. Faisons le point.

La mue du chat, qu’est-ce que c’est ? 

 

Comprendre la mue 

La mue du chat est un changement de pelage, qui intervient deux fois dans l’année, à l’automne et au printemps. Cette réaction saisonnière dépend de l’ensoleillement, et permet à l’animal de s’adapter à la température extérieure. Le chat perd abondamment ses poils, ce qui lui permet d’avoir une fourrure plus légère en été, et plus épaisse en hiver pour affronter le froid. 

 

Différencier mue et pelade 

La mue est à distinguer d’une pelade qui, elle, n’est pas une perte de poils uniforme, mais bien ciblée à des endroits précis du corps de votre animal de compagnie. La pelade est un signe de problème dermatologique ou de comportement. Ce phénomène nécessite une consultation chez le vétérinaire. Il peut s’agir, par exemple, d’une allergie aux piqûres de puces, ou bien d’un stress entraînant un trouble du comportement. Dans ce cas, il est conseillé d’avoir une assurance santé chat afin de pouvoir sereinement faire les examens préconisés par votre vétérinaire pour mettre fin aux chutes de poils.

 

Picto chat triste

Bon à savoir

Un chat qui s’ennuie ou qui est anxieux peut être amené à se lécher de manière compulsive, au point d’entraîner une pelade des parties concernées. En se léchant, il exprime, à sa façon, un mal-être. Les causes peuvent être multiples : l’arrivée d’un nouvel animal dans la maison, l’arrivée d’un enfant, un déménagement, l’absence d’endroits où l’animal peut se reposer en sécurité, etc. Des solutions existent, et il vous faudra l’aide d’un vétérinaire comportementaliste afin de déterminer les raisons précises de ce comportement. Vous aiderez ainsi votre animal à se sentir mieux.


La mue est-elle risquée pour un chat ?

Les chats font naturellement leur toilette plusieurs fois par jour. Leur langue râpeuse accroche de nombreux poils au passage. Ils en ingurgitent donc un très grand nombre. Des boules de poils peuvent alors se former au sein du système digestif, et contrarier son fonctionnement. 

Dans les cas les plus fréquents, les chats vomissent ces boules de poils. Mais, dans certains cas, cela peut obstruer leurs intestins et nécessiter une chirurgie en urgence. Durant la mue de votre chat, il est donc important de bien surveiller votre animal. S’il présente des signes comme des vomissements, une constipation, ou semble avoir un appétit diminué, et que ces symptômes persistent plusieurs jours, consultez au plus vite votre vétérinaire. Pensez à souscrire au préalable à une assurance santé chat chien, afin d’éviter les mauvaises surprises qui pourraient faire flancher votre budget.

 

Aider son chat pendant cette période 

 

Effectuer un brossage quotidien 

Pour aider votre félin au cours de cette période, il est important de le brosser plusieurs fois par jour, en particulier pour les races à poils longs comme les persans. En retirant le poil mort, vous éviterez à votre chat d’avaler de trop grandes quantités de poils, et vous partagerez, par la même occasion, un moment de complicité. En revanche, si votre chat n’apprécie pas d’être brossé, voici quelques conseils pratiques pour l’entretien de son pelage :

  • opter pour des brosses douces
  • limiter le temps de brossage, et arrêter dès qu’il montre des signes d’agacement
  • distribuer quelques friandises lorsque vous le brossez, afin qu’il associe le brossage à un moment positif.

Cela pourra prendre du temps, mais, en procédant ainsi, votre félin devrait finir par apprécier d’être brossé.

 

L’astuce en plus

Afin d’éviter une quelconque réaction aux piqûres de puces, pensez à régulièrement administrer un antiparasitaire à votre animal. Il en existe sous différentes formes (spot-on, comprimé, spray). Ils vous assureront de protéger votre animal des parasites externes (puces, tiques, aoûtats). N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre vétérinaire pour le choix d’un antiparasitaire adapté à votre animal. Un conseil qui vaut même en dehors des périodes de mue du chat !

 

Adopter une alimentation adaptée 

Un beau poil brillant est souvent le signe d’une alimentation de qualité, veillez donc à choisir des aliments premiums pour votre animal, et à éviter les premiers prix des grandes surfaces. Ils contiennent des sous-produits de mauvaise qualité, et pourraient accentuer la perte de poils de votre animal. Un certain nombre de compléments alimentaires, comme l’huile de poisson, peuvent aussi aider votre chat à mieux digérer les boules de poils, et donc à mieux passer cette période automnale

Partager cet article
Assurance Santé Chien Chat
Assurance Santé Chien Chat

Faites-vous rembourser vos frais vétérinaires grâce à l'assurance santé Chien Chat !

En savoir plus

Cela pourrait vous intéresser