Maîtriser le triangle d’exposition : 3 conseils pour régler son appareil photo

triangle d’exposition photographie
Par Carrefour Assurance | 05 Juillet 2021

Si vous pratiquez la photographie, vous savez que l’élément principal dont a besoin votre appareil pour réaliser un cliché est la lumière. La lumière, aussi appelée exposition, doit être correctement réglée pour obtenir une belle photo. L’exposition est déterminée par trois données : l’ouverture du diaphragme, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO, qui représentent le triangle d’exposition. Il existe une relation entre ces trois paramètres : ils ont tous une influence sur les autres. Comprendre ces réglages est indispensable pour faire de la photographie. Découvrez trois conseils pour maîtriser le triangle d’exposition et obtenir de belles photos.

Conseil n° 1 : maîtriser l’ouverture du diaphragme

Le diaphragme est comparable à une petite porte ronde qui s’ouvre et se ferme en son centre. Il se situe directement dans l’objectif. Son but est de faire entrer plus ou moins de lumière. L’ouverture du diaphragme est le premier réglage du triangle d’exposition à maîtriser. 

objectif appareil photo

Cette ouverture s’exprime en rapport focal. Elle est représentée par le symbole “ƒ” suivi d’un nombre avec ou sans décimale, par exemple ƒ/16 ou ƒ/2.8. Plus le nombre est bas, plus le diaphragme est ouvert, permettant l’entrée d’une plus grande quantité de lumière. Au contraire, plus vous augmentez la valeur du nombre, plus le diaphragme se ferme et moins de lumière entre. 

L’ouverture du diaphragme agit aussi sur un autre paramètre qui est la profondeur de champ. Ainsi, une grande ouverture apporte beaucoup de lumière, mais diminue la netteté de la photo, créant un arrière-plan flou. Cette technique est très utilisée en photographie. À l’inverse, une petite ouverture du diaphragme laisse passer moins de lumière, mais permet d’avoir une plus grande profondeur de champ, donc un rendu plus net.

 

Bon à savoir

Pour maîtriser le triangle d’exposition, il est nécessaire d’effectuer un passage du mode automatique de votre appareil photo au mode manuel. Vous ajusterez ainsi les réglages en fonction des types de scènes que vous allez photographier. Gardez en tête que ces paramètres sont amenés à changer en permanence en fonction de l’environnement dans lequel vous vous trouvez et de la quantité de lumière présente.

 

Conseil n° 2 : choisir la vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation est aussi appelée temps de pose. Sa valeur s’exprime en fractions de seconde, soit 1/10 pour un dixième de seconde ou 1/600 pour un six-centième de seconde par exemple. Ce terme désigne la vitesse à laquelle s’ouvre un petit rideau se trouvant juste devant le capteur de votre appareil. Pour résumer, si vous choisissez une vitesse lente, beaucoup de lumière entrera. Une vitesse plus rapide entraînera quant à elle une plus faible quantité de lumière dans le capteur

Une astuce consiste à vous munir d’un trépied ou à déposer l’appareil sur une surface stable lorsque vous voulez prendre une photo avec une vitesse lente. Ainsi, vous vous assurez un maximum de stabilité et d’un cliché très net. 

 

Conseil n° 3 : régler la sensibilité ISO

L’ISO correspond à la sensibilité du capteur ou de la pellicule à la lumière. Celle-ci amplifie la lumière captée par l’appareil photo. Ainsi, vous pourrez passer de 100 ISO à 200 ISO pour doubler la sensibilité du capteur et augmenter la quantité de lumière. Le réglage de la sensibilité ISO intervient généralement en dernier lieu, après avoir ajusté l’ouverture du diaphragme et la vitesse d’obturation. Ce réglage sert surtout lorsque vous n’avez pas assez de lumière pour réaliser une photo bien exposée. En résumé, modifiez la sensibilité ISO si les deux autres paramètres sont déjà réglés et que la photo est toujours sombre. 

 

Picto triangle photo

Bon à savoir

Soyez vigilant en ce qui concerne le réglage de la sensibilité ISO. Un réglage trop élevé peut entraîner l’apparition de bruit numérique, aussi appelé “grain”. Il s’agit d’une dégradation progressive de la qualité de l’image, causée par l’apparition de petits points flous.


Au fur et à mesure de vos séances photo, vous apprendrez à comprendre le triangle d’exposition et perfectionner votre pratique. Le principe du triangle est souvent expliqué grâce à l’exemple du verre d’eau rempli sous le robinet. 

  • L’eau correspond à la lumière. 
  • Le débit du robinet représente l’ouverture du diaphragme. 
  • La durée durant laquelle coule l’eau équivaut à la vitesse d’obturation.
  • Le volume du verre matérialise les ISO. 

Il n’existe pas de réglage précis, mais un ensemble de combinaisons possibles entre les trois variables du triangle d’exposition. Tout ceci dépend aussi de la scène que vous souhaitez photographier et des conditions de luminosité. La maîtrise de la photographie passe par un ensemble de paramètres à maîtriser, dont le triangle d’exposition. 

La magie de la photo réside également dans votre propre regard artistique et dans l’expression de votre créativité lors de la capture d’un cliché. Réalisez plusieurs tests sur une même scène, avec différents réglages. Vous verrez des différences notables lors de la visualisation des photos prises et vous pourrez en tirer des conclusions.

Pour réaliser de beaux clichés en toutes circonstances, pensez à protéger votre appareil photo. Vous pourrez vous adonner à votre passion partout et emporter votre matériel avec vous en toute sécurité grâce à l’assurance des appareils nomades.

Partager cet article

Cela pourrait vous intéresser